Auteur Sujet: BIPOLAIRE - Vos conseils : Arrêt maladie, ALD, aides, etc.  (Lu 1166 fois)

Michael1987

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Bonjour à tous,


Après des années de fragilité que nous pensions être du surmenage, de la dépression ou encore des burn-out (quelques hospitalisations) nous avons récemment découvert, lors d'une nouvelle phase descendante, que ma mère avait été diagnostiqué bipolaire mais elle nous l'avait caché.


Cela fait un mois qu'elle est hospitalisée en psychiatrie, cela va mieux mais désormais mon problème c'est qu'elle puisse s'en sortir financièrement, sans diminution/perte de salaire.


En deux mots, elle est directrice adjointe d'un établissement d'accueil pour enfants. Son employeur lui indique que sur les 3 dernières années elle a épuisé ses 90 jours d'absences pour arrêt maladie (principalement dû à ses hospitalisation passées, dépression, etc.). Du coup, son salaire va visiblement être divisé par deux.


Les médecins me disent qu'il y a des choses à mettre en place pour qu'elle n'ait pas de perte de salaire et m'ont conseillé de prendre rendez-vous avec l'assistante sociale de l'hôpital, ce que j'ai fait.
Cette dernière semble catégorique. Pour elle les médecins se trompent, il n'y a rien que l'on puisse mettre en place et c'est soit elle reprend son travail pour conserver son salaire, soit il sera diminué de 50%.


- Ma mère est toujours hospitalisée
- Elle est diagnostiquée bipolaire avec des épisodes dépressifs sévères


et cette assistante sociale suggère que ma mère reprenne son travail de directrice adjointe dans un établissement accueillant de très jeunes enfants... je ne peux pas croire qu'il n'existe pas de solution.

Je découvre ce site aujourd'hui, peut-être que quelqu'un pourra m'aider, me faire un retour d'expérience. Je vois partout sur internet qu'en cas de bipolarité la mise en place d'une ALD est possible mais avec cette assistante sociale je me retrouve face à un mur !


Ma mère a un salaire correct mais elle vit seule, elle a un crédit immobilier, un crédit pour les études de mon frère, un crédit pour sa voiture et des charges courantes incompressibles... Qu'elle perde 50% de ses revenus est tout simplement dramatique et une source de stresse immense pour elle.


Merci à tous
« Modifié: 07 mars 2021 à 15:48:25 par Michael1987 »

Cédric56

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : BIPOLAIRE - Vos conseils : Arrêt maladie, ALD, aides, etc.
« Réponse #1 le: 09 mars 2021 à 15:05:29 »
Bonjour Michael,Commençant à avoir maintenant pas mal d'expérience au sujet de cette maladie, car ma femme a été diagnostiquée bipolaire il y a 5 ans et j'ai côtoyé cette maladie au quotidien et dans ses phases les plus aiguës depuis environ un an. Je vais donc essayer de vous répondre dans la limite de mes connaissances.

Premièrement, il est impératif de faire tout le nécessaire pour votre mère reconnaisse sa maladie et prenne pleinement conscience de ses conséquences. Tant que cela ne sera pas fait, ça va être très compliqué pour progresser... Pour cela une thérapie (soit avec un psychothérapeute soit avec un psychiatre) peut être d'une grande aide! Je dirais même presque indispensable.

Deuxièmement, il convient de savoir que quel type de bipolarité il s'agit. En effet, il existe des bipolaires de type I, II et III, sans parler de sous-catégories plus spécifiques et qu'en plus de tout ça, la bipolarité, quelque soit le type, se manifeste de manière différente pour chaque individu (on pourrait presque dire qu'il y a autant de type de bipolarité qu'il y a d'individu). Seul un psychiatre pourra poser un diagnostique à ce sujet, mais il comptera beaucoup sur vous pour en savoir le plus possible au sujet du comportement de votre mère et des événements qu'elle a vécu dans sa vie en général.

Troisièmement, étant donné la situation de votre maman, la mise en place d'une ALD me semble en effet judicieuse voir indispensable. Vous avez bien fait de prendre rdv avec l'assistante sociale de l'hôpital, c'est toujours une aide et un soutien bon à prendre. Pour autant, par expérience, ne vous privez pas des autres aides que vous pouvez avoir. Une assistante sociale du secteur où vit votre maman pourrait vous être d'une grande aide et ferait un complément avec celle de l'hôpital, elle pourrait vous appuyer dans beaucoup de démarches importantes. Pour cela il faut contacter le CMS dont dépend la commune. N'hésitez pas non plus à contacter l'UNAFAM, je les ai découvert très récemment, ils vous seront d'une grande aide et pourront mieux vous informer sur la maladie! Il existe aussi la fondation Fondamental, qui possède plusieurs centre d'experts spécialisé sur la bipolarité sur le territoire français, n'hésitez pas à vous renseigner sur internet à leur sujet.
 Tout cela peut paraitre beaucoup, mais croyez-moi, ce n'est pas de trop, la bipolarité n'est vraiment pas une maladie facile à vivre et il faut prendre cette maladie en charge le plus rapidement possible. Je ne sais pas quel type de bipolaire est votre maman exactement ni comment ça se manifeste chez elle, mais soyez TRÈS ATTENTIF aux signaux d'alarme lors d'un début de phase dépressive (surtout s'il y a des idées de suicide et/ou un mutisme avec un renfermement sur soi-même qui se met en place, c'est à prendre très au sérieux chez les bipolaires!), pour pouvoir agir au plus vite dans son intérêt. Idem pour les signaux annonçant une phase hypomaniaque ou voir maniaque si il lui arrive d'en faire. Dans le début de cette phase le signaux sont en général à peu près le mêmes chez la majorité des bipolaires, c'est à dire réduction du temps de sommeil voir nuits blanches successives, euphorie anormale, suractivité, changement brutal du comportement, l'impression de pouvoir tout faire soi-même sans aucune aide et que tout "va bien", début d'agressivité si on tente de lui venir en aide et de discuter, etc... Dans les phases aiguës (ce qui est arrivé à ma femme plusieurs fois) ça peut aller jusqu'à un délire paranoïaque avec une perte totale de discernement et plus aucune consciences des conséquences de ce que la personne fait ou dit. Dans des cas extrêmes comme celui-ci, si la personne n'est pas déjà hospitalisée, c'est plus facile à dire qu'à faire j'en conviens, mais il faut appeler les urgences et faire hospitalisée la personne en psychiatrie pour la protéger d'elle-même bien souvent... Toutefois ne perdez pas espoir, la bipolarité peut être stabilisée avec un traitement adaptée (souvent à vie), une thérapie et une bonne hygiène de vie.

Voilà, je vous ai donné des conseils qui sont issus de mon propre vécu et des information fiables que j'ai pu acquérir sur la maladie, après j'ai parfaitement conscience que c'est plus ou moins différent pour chaque personne. En espérant avoir pu vous aider, si vous avez d'autres questions en particulier, n'hésitez pas j'essaierai d'y répondre dans la limite de mes connaissances. Bon courage à vous. Cordialement
Cédric


xx
Forme de maladie bipolaire ?

Démarré par odys

5 Réponses
6681 Vues
Dernier message 25 juin 2016 à 15:22:09
par Jamel29000@hotmail.fr
xx
Beau-frère bipolaire n'acceptant pas sa maladie

Démarré par Mélusine

6 Réponses
5561 Vues
Dernier message 26 mai 2015 à 14:02:31
par eliane74
xx
Arrêt du tabac

Démarré par Léon

11 Réponses
7224 Vues
Dernier message 08 janvier 2021 à 17:08:56
par poussin
xx
Besoin de vos conseils

Démarré par Pimousse

4 Réponses
3868 Vues
Dernier message 11 février 2019 à 13:19:49
par Natasha
xx
Besoin de conseils

Démarré par Jean Philippe

5 Réponses
2731 Vues
Dernier message 14 janvier 2019 à 04:03:33
par Yassino