Auteur Sujet: Bipolarité soupçonnée, besoin de confirmation+traitement en urgence  (Lu 3205 fois)

ultralutra

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Bonsoir,


J'ai besoin d'aide de façon urgente. Je recherche un psychiatre fiable et compétent en urgence pour un diagnostic, et surtout un traitement adapté à l'état dans lequel je suis depuis une semaine.

Un petit historique: j'ai fait une dépression cet hiver, qui a été traitée avec du Seroplex (5 mois à 10mg/jour, puis 1 mois à 5mg/jour, puis arrêt complet). Il y a 3 semaines ma psychiatre a décidé d'arrêter le traitement car elle m'a dit qu'elle pensait que je faisais un virage de l'humeur et que j'étais en pleine crise d'hypomanie, et que j'avais probablement un profil plus bipolaire que dépressif. Après qu'elle m'ait dit cela je me suis documentée sur cette maladie (Wikipédia + le site troubles-bipolaires.com). Je suis allée assez loin dans l'auto-diagnostic, tout ce que je lis me parait extrêmement cohérent, tant pour expliquer ce qu'il m'est arrivé ces 6 derniers mois (dépression, suivie d'une phase extrêmement euphorique et hyperactive dans laquelle je suis toujours), que beaucoup d'autres épisodes de ma vie. J'ai réussi à tracer ma courbe de cycles dépressifs et hypomaniaques de mes 15 ans à mes 30 ans (aujourd'hui). Mon ex-petit ami avec qui j'ai vécu 5 ans trouve lui aussi que cela aurait beaucoup de sens. J'ai revu ma psychiatre ce vendredi et lui ait dit tout cela, et là elle s'est transformée en une toute autre personne que le médecin bienveillant et à l'écoute que j'avais connu ces 6 derniers mois. Elle a été extrêmement dure, autoritaire et inutilement méchante et infantilisante. Elle m'a parlé les bras croisés (!) sur un un ton maternaliste en me disant que je racontais n'importe quoi, et que tout ce que je lui racontais (3 nuits d'insomnie de suite durant lesquelles j'ai repeint les murs de mon appart, vols et achats compulsifs dans les magasins avec interpellation par un vigile, hyperactivité, prise spontanée et irréfléchie d'un anxiolytique oublié par mon ami dans la salle de bains, mises en danger diverses, etc) c'était "n'importe quoi", que je lui racontais n'importe quoi, et que tout ça n'avait "rien à voir avec la bipolarité", que j'avais juste "fait n'importe quoi". Je lui ai demandé de me faire un arrêt de travail et elle a refusé en disant "de toutes façons vous êtes artiste, ça sert à rien" (alors que je suis actuellement sous contrat pour une résidence et que je suis à la disposition du département culturel de l'Essonne pour de possibles rdv jusqu'au 15 juillet)
Elle m'a dit que je devais aller "dormir 3 jours au CAP" (me faire prendre en charge et sédater). J'ai refusé car j'ai trop de choses urgentes à faire: du travail, des problèmes administratifs urgents à régler (RSA coupé par erreur, dette injustifiée auprès de la CAF, retrait de ma CMU-C, problèmes avec le Pôle Emploi…). Là elle m'a dit "il faut savoir ce que vous voulez Mademoiselle", et elle a commencé à me rédiger une ordonnance, elle m'a demandé si j'étais angoissée, j'ai dit que non, que j'étais hyperactive et insomniaque, mais que je ne me sentais pas du tout angoissée. Là elle m'a rétorqué "si, moi je trouve que vous êtes angoissée", et elle m'a prescrit du Xanax d'office, ainsi que des somnifères. J'ai lu que le Xanax peut être très dangereux pour les bipolaires avérés. Et mon angoisse apparente sur le moment venait tout simplement du fait qu'elle était en train de détruire notre rapport de confiance et de me faire pleurer de façon incontrôlable, et de m'enfoncer plus bas que terre en m'humiliant et en ne respectant pas mon auto-diagnostic.
Elle m'a accompagnée à l'accueil pour photocopier mon ordonnance. J'étais toujours en train de pleurer, c'est l'infirmière de l'accueil qui m'a donné des mouchoirs et un verre d'eau. La psychiatre m'a donné mon ordonnance et est repartie dans son bureau et m'a plantée là, dans un état d'extrême fragilité émotionnelle, en larmes, avec un suicide (Xanax+somnifères) clefs en main. J'ai la chance d'avoir un ami qui vit juste à côté du CMP et j'ai couru chez lui, j'ai failli me renverser par une voiture sur le chemin. C'est lui qui m'a calmé et m'a probablement sauvé la vie.

Depuis vendredi, je suis très instable, j'ai des cycles haut-bas très rapprochés, je passe littéralement du rire aux larmes, je ne peux pas rester seule, mes amis se relaient pour me baby-sitter, veiller à ce que je mange, parce que j'oublie de manger, me mettre au lit etc. J'ai dû leur confier ma carte bleue et mon ordonnance pour être sûre de ne pas faire de bêtise. J'ai peur de rester seule et de sortir de chez moi. J'ai vraiment besoin d'aide. Que dois-je faire? Vers qui dois-je me tourner?

Merci beaucoup

PS: la psychiatre en question qui est un danger absolu d'après moi est le Dr Vigne au CMP de Paris 10ème (rue Lucien Sampaix), à éviter ABSOLUMENT.

Matilda

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
Bonjour Ultralutra,
Tout d'abord, il faut que tu retournes voir ton médecin traitant afin qu'il t'oriente vers un/une autre psychiatre. Il est aussi important que tu te rendes compte que vu ton état actuel, l'hospitalisation pour quelques jours n'était peut être pas une si mauvaise idée. J'ai aussi eu de très mauvaises expériences avec les CMP, je suis donc maintenant suivie par une psychiatre qui m'a été recommandé par mon médecin selon mes besoins. Je ne peux pas te dire grand chose d'autres, j'ai eu la confirmation de mon diagnostique cet après midi.
Courage et donnes de tes nouvelles :)

Sofia

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Bipolarité soupçonnée, besoin de confirmation+traitement en urgence
« Réponse #2 le: 24 juillet 2016 à 10:02:56 »
Bonjour,
J'ai été très touchée par ton témoignage.
Ce psychiatre mériterait que tu ailles la dénoncer à l'ordre des médecins.
Maintenant, revenons à toi, accepterais-tu une hospitalisation pour te faire aider ? Perso, j'ai fait le choix de me faire hospitaliser dans une clinique super: Bellevue à Meudon. Ils sont très à l'écoute et prennent bien soin de toi. J'y suis restée 3 mois. Pour le diagnostic, il faut du temps malheureusement aux psychiatres pour poser un diagnostic d'où ma proposition d'hospitalisation car la effectivement, on va surveiller ton humeur et comportement 24h/24 et poser un diagnostic et te donner le traitement adéquat. A Paris, il y a un centre qui fait passer des tests pour la bipolarité: centre expert bipolaires de Fernand Vidal à Paris 10eme.
En attendant ne restes pas seule fais toi accompagner d'amis ou de proches.
Tiens bon bon courage.

TOUBLANC CHANTAL

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Bipolarité soupçonnée, besoin de confirmation+traitement en urgence
« Réponse #3 le: 25 juillet 2016 à 01:42:17 »
 J'ai eu un cancer il y à 10 ans, ensuite beaucoup de problèmes à gérer, mon mari est marin pêcheur, donc seule à élever mes enfants avec la maladie, chimio etc... Il fallait qu'il aille travailler. Un jour je me suis effondrée comme une crêpe. C'est comme çà que je suis devenue Bi Polaire, j'ai tentée plusieurs fois de me suicidée, à chaque fois je me suis loupée car je ne bois pas si non ça aurais pu être fatale. Maintenant je suis sous Xéroquel, mais le sommeil ne suis toujours pas. Courage à vous tous.
[/size]


xx
Besoin de conseils

Démarré par Jean Philippe

5 Réponses
1826 Vues
Dernier message 14 janvier 2019 à 04:03:33
par Yassino
xx
Besoin d'aide

Démarré par cpichon83

5 Réponses
2355 Vues
Dernier message 11 novembre 2018 à 12:48:48
par Fantome 2
xx
Besoin d'aide

Démarré par Lucianna

1 Réponses
2832 Vues
Dernier message 21 décembre 2018 à 18:36:35
par Coraline
question
Besoin de conseil

Démarré par BulleReveuse

4 Réponses
2163 Vues
Dernier message 02 avril 2019 à 13:24:32
par jo02
xx
Besoin de vos conseils

Démarré par Pimousse

4 Réponses
3008 Vues
Dernier message 11 février 2019 à 13:19:49
par Natasha