Auteur Sujet: Entourage bipolaire  (Lu 2420 fois)

Marianne87

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Entourage bipolaire
« le: 02 mars 2016 à 20:56:32 »
Bonjour,


Pour le première fois, je cherche des conseils au sujet d'une personne souffrant de troubles bipolaires dans mon entourage. Cette personne est diagnostiquée bipolaire depuis l'enfance.
Malgré une vie de famille, mari, enfants, cette personne n'assume plus du tout son quotidien. D'après les témoignages j'ai pu voir que lors de certaines phases, les personnes souffrant de troubles bipolaires pouvaient être très actives. Dans mon cas cette personne laisse à la charge de sa famille toutes les taches ménagères et administratives, au contraire elle ne prend même pas la peine de ranger ses propres affaires qu'elle utilise dans la journée.
Le second point qui me fait extrêmement peur est l'aspect financier. Je sais qu'elle dépense énormément sans aucune retenue, elle peut revenir d'un magasin avec 3, 4 paires de chaussures mais aussi des bibelots, des bijoux des stylos du papier ect... pour la plupart des objets qui ne serviront jamais...
Je souhaite savoir si d'autres personnes sont dans ce cas, je me pose beaucoup de questions quant à l'avenir.
Merci d'avance de vos réponses.

tralala

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Entourage bipolaire
« Réponse #1 le: 16 avril 2016 à 11:02:27 »
Bonjour,
je viens de m'inscrire à ce forum pour trouver précisément des réponses à cette question que tu poses et qui me préoccupe depuis 2006, date à laquelle ma fille a été atteint par ce trouble.
Entre les changements de comportements d'un extrême à l'autre qui entraînent des difficultés relationnelles et financières majeures, il n'existe à ce jour aucun moyen efficace de se préserver tout en restant proche de la personne. J'ai eu droit au discours habituels : Il faut se montrer compréhensif sans pour autant devenir complaisant. Il faut savoir se préserver mais on ne dit rien de la manière dont on peut y parvenir. Dans mon cas, ma fille était mineure quand elle est tombé malade. Il a fallut 6 ans pour parvenir à un diagnostique et entretemps son comportement a tenu en haleine toute la famille (sa petite sœur et moi), elle a échoué sur le plan scolaire et elle m'a coûté énormément d'argent (j'entends bien que ce n'était pas volontaire !!!!). Dans une phase maniaque elle est tombée enceinte et ne sachant pas s'autogérer je l'aide régulièrement pour que ça se passe bien entre elle et son enfant. Il y a 2 ans, après une grosse crise (elle voulait abandonner son enfant) j'ai réussi à la convaincre de faire les démarches pour une RQTH. Depuis, elle est suivi par un service qui l'aide à faire ses papiers avec un succès aléatoire puisque cette prestation n'a aucun caractère "obligatoire" comme c'est d'ailleurs le cas pour le suivi médical. Sur le papier il existe des possibilités de se faire "aider", mais j'ai eu largement l'occasion de tester et ce n'était pas couronné de succès. Pour une prise en charge "intégrale", il faudrait que la personne soit pris en "flagrant délit" de délire mettant en danger sa vie ou celle d'autrui (donc un acte physique violent, ce qui est rare chez les bi-polaires). Les institutions négligent de façon aberrante la situation matérielle et l'intégrité psychique des aidants familiaux et de leur entourage. Juste un exemple : Ma fille majeure se retrouve en interdiction bancaire alors qu'elle est "suivi" par un service d'aide financé par le département. Elle a décidé de ne pas en informer ce service et personne ne s'inquiète de la situation (risque de coupure de fourniture électrique, plus de quoi "manger" dans le frigo avec un enfant à charge.... etc). Je m'aperçois que ma fille ne va pas bien et l'entraîne, à force de négocier et en l'accompagnant, à faire les premières démarches pour obtenir de l'aide. L'assistant social m'indique qu'à défaut de solvabilité de ma fille, l'état pouvait m'opposer l'obligation alimentaire. Je rappelle que j'ai une autre fille mineure et des dettes... Il accorde cependant une aide alimentaire. Je persuade ma fille majeure de se renseigner auprès du service d'aide auquel elle a droit et là on m'indique : Votre fille et nous (le travailleur social) étions convenu qu'elle nous contacterait en cas de besoin....vous n'aviez pas à le faire et vous n'avez pas non plus à l'aider.  :o
Lorsque je lui dresse le tableau de la situation, il admet tout de même qu'il y avait urgence d'intervenir.....LOL et si je n'avais rien dit ?


question
Votre entourage familial réalise-t-il l'intensité de vos douleurs ?

Démarré par Modérateur

8 Réponses
6552 Vues
Dernier message 10 octobre 2019 à 10:20:06
par Poppyy
question
Votre syndrome des jambes sans repos et votre entourage

Démarré par Modérateur

14 Réponses
12463 Vues
Dernier message 29 novembre 2018 à 08:59:29
par monique lalau
question
Votre entourage familial réalise-t-il l'intensité de votre souffrance ?

Démarré par Modérateur

7 Réponses
8806 Vues
Dernier message 28 juin 2019 à 14:25:43
par canislupus
sad
Sœur jumelle bipolaire traitée, frère bipolaire aussi ?

Démarré par saelina

7 Réponses
4306 Vues
Dernier message 30 novembre 2016 à 15:30:39
par Max666
xx
Bipolaire

Démarré par Coco

6 Réponses
2670 Vues
Dernier message 09 mars 2017 à 07:03:13
par Lee