Auteur Sujet: JE SUIS BIPOLAIRE JE SOUFFRE ENVIRONNEMENT VOUS SOUFFREZ  (Lu 1744 fois)

daumaro

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
JE SUIS BIPOLAIRE JE SOUFFRE ENVIRONNEMENT VOUS SOUFFREZ
« le: 21 juillet 2017 à 07:42:52 »
Bonjour,
J'ai été diagnostiqué bipolaire il a plus de 25 ans. Je suis un homme de 58 ans. J'ai 3 enfants de 21 à 31 ans. J'habite près de Nantes en Loire-Atlantique. Je souffre énormément et j'ai seulement pris conscience depuis peu que mon environnement quel qu'il soit souffre également ou prend de grandes distances avec moi. Ce dernier aspect ne fait d'ailleurs que renforcer mon malêtre et mon grand isolement. Cette maladie ne m'a jamais aidé à trouver ma place dans un groupe et je suis toujours "à part" La médecine n'a pas de véritable réponse me concernant si ce n'est en me proposant des molécules auxquelles je me conforme fidèlement depuis le début de mon diagnostic. Je considère cela que comme une réponse totalement incomplète. Pour le reste c'est le calme plat. Mon médecin spécialisé qui me suit m'a proposé de participer à un groupe de patients atteint de ce fléau accompagné d'un ou de spécialistes mais son projet n'était pas prêt et ses collègues se sont visiblement opposés à ce projet. Ce n'est pourtant pas faute de l'avoir relancé. Je pense qu'il s'agissait de problèmes d'ordre financier. Franchement ! Quand on regarde l'enjeu. Donc je me sens livré à moi même face à une telle immobilisation du groupe dit médical. Mes phases euphoriques, par ma fidélité à mon traitement, sont devenues inexistantes mais, par contre, les phases basses sont fréquentes à de plus en plus fréquentes. La moindre contrariété, mauvaise nouvelle, confrontation me font plonger. Cela peut être, par exemple,  un ordinateur qui bloque, une imprimante qui ne cesse de bourrer, un appareil que je n'arrive pas à réparer, quelque chose de concret que je n'arrive pas à comprendre, un courrier désagréable, un coup de téléphone d'une entité de sondage, etc., etc. Des détails quoi. Par contre, cela ne dure pas forcément longtemps. J'ai perdu de multiples relations de couple en ayant l'honnêteté de désigner ma maladie ou pas d'ailleurs. Je suis désespéré de ne pouvoir avancer avec cette maladie. J'ai de plus l'envie de mettre fin à mes jours mais cela n'a visiblement pas l'air d'inquiéter quiconque. Peut être, parce que je me suis ravisé à chaque fois au dernier moment. Je n'arrive pas à être constant dans quoi que je t'entreprenne et c'est très difficile à vivre ou à faire vivre pour mon entourage, je le sais, lequel ne sait en général pas de quelle grave maladie je suis atteint. Je dis bien grave car, depuis tant d'années où je vis avec, je mesure à quel point cette fidèle et désagréable compagne m'a pourri l'existence : Relations de famille très altérées, sautes d'humeur très fortes, divorce, ruptures sentimentales, métier à évolution horizontale, santé aggravée sur d'autres pathologies, problèmes lourds financiers, colères, agressivité verbale, très grande violence contre moi même quitte à me faire violence physique, punitions multiples à mon égard, abandon fréquents d'activités, abandon en me mettant très fréquemment au lit. Je viens de rompre "définitivement" avec ma fille, et ma première petite fille de ce fait, avec laquelle j'entretiens des relations très désagréables. Ma banque a profité de ma faiblesse de santé (identifiée) pour abuser de ma confiance et tenter de faire saisir mon bien immobilier. Beaucoup de mélancolie mais aussi beaucoup de créativité et d'espérance ou d'énergie à transmettre pour celles et ceux qui flanchent ou subissent. J'en appelle à celle ou celui qui se sentira interpelé ou concerné pour me tendre la main, sans doute médecin ou spécialiste, afin que je puisse progresser ou mieux supporter cette terrible pathologie. Je suis persuadé qu'il existe une structure ou plutôt quelque chose de novateur pour faire avancer tant pour les malades que pour leur environnement la recherche et surtout le meilleur être. A ce titre, je suis prêt à donner le meilleur de moi même pour faire avancer la  cause. Nous sommes vraiment bien frileux en France face à ce sujet et bien d'autres au passage. De tout coeur avec vous qui souffrez, de quelque côté malade, ascendant ou descendant de celui-ci ou proche de malade que vous êtes. Merci de votre confiance et de votre réponse. D


xx
Je suis bipolaire, et vous? comment le vivez vous?

Démarré par missfashy

15 Réponses
8870 Vues
Dernier message 13 octobre 2016 à 22:57:48
par missfashy
xx
Pensez vous que je suis bipolaire?

Démarré par Lola224

2 Réponses
2313 Vues
Dernier message 25 mars 2018 à 16:21:07
par Benhurt
question
Lorsque vous souffrez de douleurs lombalgiques, quel effet a le repos au lit?

Démarré par Modérateur

16 Réponses
30838 Vues
Dernier message 03 novembre 2019 à 17:36:58
par Sylvie Bouchard
xx
Si vous êtes bipolaire, ressentez vous comme moi, des raideurs bras?

Démarré par AV

6 Réponses
1246 Vues
Dernier message 04 juin 2019 à 17:24:49
par AV
xx
je suis bipolaire

Démarré par jessica18310

4 Réponses
3218 Vues
Dernier message 16 novembre 2018 à 07:20:52
par MICHMICH