Auteur Sujet: Le quitter mais peur du suicide  (Lu 6105 fois)

framboise

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 6
  • Popularité : +0/-0
Le quitter mais peur du suicide
« le: 01 septembre 2016 à 12:27:10 »
Bonjour à tous,


Je suis nouvelle sur le forum et bien contente d'avoir trouvé ce dernier!


Voilà, je vais essayer de faire court...


Je soupçonne mon conjoint d'être bipolaire avec des phases d'hypomanie et des phases de dépression pendant lesquelles il souhaite "se supprimer".
Pour moi les phases d'hypomanie sont un enfer, négativité, agressivité verbale envers moi et les enfants, rejet de ses responsabilités sur autrui (il a ment, croit ses mensonges et s'est crée de nouveaux souvenirs..) et surtout il ne faut pas le contrarier, donc tout accepter et ne rien dire.
Sans compter que pendant ces phases, il n'a aucune empathie, est totalement asocial et a une estime de lui assez importante
Il suffit d'un élément pour qu'il bascule très rapidement dans la dépression, avec un profond sentiment de tristesse, une très mauvaise estime de lui, se rend coupable du malheur qu'il a semé ... ces derniers temps, ses dépressions sont plus graves qu'auparavant car il a essayé de se suicider, j'ai réussi à le rattraper.


Malgré de nombreuses conversations, essais de lui proposer une psychothérapie via le médecin traitant, rien n'y fait. Sa réponse : "je suis comme ça on ne peut rien y faire, je ne suis pas né comme tout le monde"


A ce jour, je ne souhaite plus vivre ainsi en me demandant comment la journée va se passer, je ne supporte plus cette agressivité, son égoïsme, son insatisfaction chronique et cet immobilisme face à ses problèmes. Cela fait 10 ans que je supporte cela et je vois que mes enfants qui adorent leur père, en souffrent parfois.


Il me faut donc lui dire que pour moi, c'est stop. Que je ne souhaite plus vivre ainsi. Mais je sais comment cela va tourner et cela me fige.
Il va se mettre en colère, me rejeter tous les tords (jusque là ça va) et après il va sombrer dans la dépression avec ce risque de suicide qui me fait très peur..


C'est une lourde responsabilité et un choix cornélien, que faire... tout en sachant que personne de son entourage ne sera présent, puisqu'il est en brouille avec sa famille et n'a pas d'amis...

lenka

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #1 le: 01 septembre 2016 à 16:49:19 »
Bonjour Framboise,


Je suis moi-même toute nouvelle sur ce forum et cherche des éclaircissements sur le fait de rester ou quitter mon mari bipolaire également.
Je compatis grandement à votre souffrance et votre dilemme, bien que ma situation soit un peu différente de la votre, car mon mari a la "chance" de ne pas avoir de discours suicidaire. En revanche, il alterne inlassablement les phases de joie et d'exaspération, il est trop souvent odieux avec moi. Je retrouve beaucoup mon mari dans la description du votre (sauf pour la dépression).
Mais je commence à m'inquiéter plus pour ma santé que la sienne.


En ce qui concerne votre message, vous soulignez que c'est une "lourde responsabilité", celle que nous semblons tous porter, nous les conjoints de bipolaires.
Hors, vous n'êtes pas responsable de ses états, de sa maladie, ou même de ses envies de suicides (quoi qu'il en dise, car les bipolaires ont le reproche facile). Je comprends que vous êtes mariés, ce qui implique une part de responsabilité dans le couple, sa gestion, votre bien être à tous les 2. Si vous êtes ensemble depuis 10 ans, j'imagine que vous avez déjà fait bien plus que la plupart des conjoints pour aider l'autre.


Je vous conseillerais d'en parler à un médecin (généraliste, psychiatre, peu importe), sans lui puisqu'il ne veut pas se soigner, afin de recueillir leur avis et conseils dans les cas de personnes suicidaires. Cela vous déculpabiliserait si vous décidez de partir, vous pourrez ainsi vous dire que vous avez fait tout ce que vous pouvez.


Ce n'est que mon conseil bien sûr, et je comprends votre situation délicate. Il faut penser à vous, déculpabiliser et porter une responsabilité à hauteur de ce qu'il est raisonnable.


Je vous souhaite beaucoup de courage.

framboise

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 6
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #2 le: 02 septembre 2016 à 12:14:35 »
Un grand merci Lenka pour votre message!!


Vos propos m'ont apportés du réconfort, car finalement, même si je suis bien entourée, que ma famille et mes amis me soutiennent, il y a une sorte de décalage..

Mon conjoint n'a jamais été diagnostiqué en tant que bipolaire (ce qui est compliqué car je n'ai aucune légitimité pour affirmer cela).


 Comme vous, à un moment donné, j'ai commencé à douter de ma santé mentale. J'ai donc suivi une psychothérapie.
Cette dernière m'a beaucoup apportée et m'a redonnée confiance en moi. Cela m'a permis de mieux vivre...


La psy avait émis l'hypothèse qu'effectivement mon mari présentait tous les signes de la bipolarité et qu'il serait très difficile de lui en faire prendre conscience.
En effet, ni le médecin traitant, ni moi-même n'avons réussi...
Je pense que j'aurais plus de facilité à accepter tout cela si il voulait bien l'admettre et essayer de se soigner.


Au travers des  témoignages des uns et des autres, j'ai bien conscience qu'une prise en charge ne résout pas tout mais au moins, on pourrait essayer ensemble de trouver des solutions au lieu d'être seul dans son coin.


Par le passé, je lui ai fait part de ma théorie en émettant l'hypothèse qu'il serait bipolaire.. aie, ça ne lui a pas plu du tout, pourtant, je lui ai décrit les cycles, aussi bien les problèmes de sommeil, les accès de colère, les phases dépressives (elles ont toujours lieu plus ou moins au même moment). Il a rejeté en bloc...


Il sait que quelque chose ne va pas, il a toujours été à la recherche de bien être mais n'a jamais voulu essayer de trouver cela grâce à une thérapie. Il a acheté tous les bouquins possibles et inimaginables sur le yoga, le lâcher prise, les huiles essentielles, les massages ect... ensuite, il s'est axé sur l'alimentation sans gluten et sans lait. Je ne dis pas que c'est mal, mais quand il a découvert cela, j'en ai entendu parler tous les jours pendant 6 mois, il a acheté tous les livres, toutes les farines ect......
Aujourd'hui, il s'est mis en tête d'aller vivre à La Réunion, car là bas, il serait heureux, là où on habite c'est nul, j'en entends parler tous les jours et à toutes les sauces...
Et moi là dedans?? mon avis, mes racines?? comme habituellement, il faut que je dise oui, sinon...


Effectivement, il faudrait que je déculpabilise...Raisonnablement, je le sais mais émotivement, c'est autre chose.
Mon entourage, mon médecin, tous me disent que j'en ai fait beaucoup et qu'à ma place, ils seraient déjà partis... mais je sais qu'il y a des moments où il est super et c'est avec cet homme que je voudrais vivre....
Encore un grand merci Lenka


 




lenka

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #3 le: 03 septembre 2016 à 15:04:11 »
Bonjour Framboise,


Tant mieux si mon message vous réconforte, le but d'un forum est aussi de pouvoir "vider son sac" et s'exprimer. Ça fait toujours du bien.


Puisqu'il est en recherche de bien être, il n'a jamais voulu consulter de psychiatre ou psychologue ? J'imagine que vous avez dû lui en parler mais qu'il a refusé l'idée en bloc ?
A-t-il déjà eu une décompensation, ou hypomanie (crise délirante) ? C'est par un de ces épisodes que mon mari a été diagnostiqué à l'âge de 19 ans. Ses parents l'ont fait hospitaliser de force, il n'y a donc pas eu de discussion possible sur le diagnostic.


En ce qui concerne la bipolarité, mon mari a tendance à dire que ce n'est pas une maladie, mais un trait de caractère très prononcé. Cela ne l'empêche pas de prendre du lithium et d'aller voir un psychiatre tous les mois. Son gros soucis, c'est le sommeil et l'anxiété, dès qu'il manque de sommeil il s'énerve facilement.


Il se considère également comme privilégié, et damné en même temps. Privilégié car il est d'une grande intelligence, cultivé, drôle et incroyablement imaginatif. Damné pour tous les aspects négatifs que la bipolarité va engendrer.
Ce que j'essaie de vous dire, c'est que les personnes bipolaires sont certes très dures à vivre, mais elles peuvent être également des personnes exceptionnelles de part leur état. Savez vous par exemple que Napoléon et Churchill étaient bipolaires ? La liste des grands hommes bipolaires est longue. C'est peut-être un angle d'attaque à présenter à votre mari ? En tout cas ça rassure grandement le mien.


Bonne fin de journée à vous.


lenka

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #4 le: 03 septembre 2016 à 15:07:29 »
Et en ce qui concerne les "idées fixes" : déménagement, régime, yoga, etc...ça ne me surprend pas, j'ai le même à la maison...

framboise

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 6
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #5 le: 17 septembre 2016 à 19:34:29 »
Bonjour à tous


Tout d'abord, je me répète mais que je suis contente d'avoir trouvé ce forum. C'est si dur et si compliqué.


J'ai toujours dans l'idée de quitter mon conjoint et non sans regrets.. parce que malgré tout j'ai toujours des sentiments pour lui mais c'est invivable...


Cela fait un mois que j'ai noté qu'il est ce que j'appelle la phase haute. Phase pendant laquelle les critiques vont bon train, il râle sur tout et rien, fait plein de choses. Et moi je suis la personne à abattre. Au moins une foispar jour, j'ai le droit à une jolie agression verbale quelque soit le sujet.


Et là cette semaine, j'ai craqué, je n'ai pas su me retenir. Il m'a reproché le fait que je ne parle pas, que je suis "distante".. sauf qu'effectivement, je ne réponds pas à ses agressions multiples et par conséquent, je me préserve tout en restant  présente... (difficile à expliquer)


Et à cela se rajoute  que je me pose beaucoup de questions mais ça je lui avais laissé sous entendre.


Donc cette semaine, grosse conversation, j'ai gardé mon sang froid et ce fut dur. Donc en résumé, je suis un boulet pour lui, il voudrait une vie plus remplie, il en a marre du boulot, métro, dodo et je ne fais rien pour que les choses changent. Que cela fait  10 ans qu'il est avec moi et que ça fait dix ans qu'il stagne..Je lui ai encore une fois dit que je n'étais pas son ennemie que je ne sais plus trop où j'en suis. Que je pense qu'il est bipolaire (je lui avais déjà dit, il y a 1 an et demi). Il m'a répondu qu'il n'est pas fou. Je lui ai souligné qu'il avait des phases de dépression toujours au même moment de l'année et qu'à force d'observation, j'avais noté cela. Il m'a rétorqué que les phases de dépression sont dûes à moi parce que je ne fais rien pour changer... etc... Je lui ai également dit avoir été étonnée (et j'ai choisi mes mots) de sa réaction suite au décès d'un de mes animaux. (A savoir que je n'ai reçu aucun réconfort de sa part, rien de rien). Il m'a répondu que c'était de ma faute parce que je ne montre pas mes sentiments. (sauf que quand les gens pleurent, je pense que c'est une expression de sentiments)..


Je savais, je n'aurai jamais dû avoir cette conversation avec lui, à ce moment là. Mais je n'en peux plus d'avoir peur de rentrer chez moi, de faire attention à tout ce que je dis ou fais. Sans parler des enfants, qui eux me disent " ah, qu'est ce qu'on est bien sans papa, on n'entend pas râler..."


Je suis blessée des propos qu'il a tenu... et bien évidemment comme je le pensais, il m'a dit que si je le quittais, il mettrait fin à ses jours parce qu'il ne pourrait plus voir les enfants. Je lui ai dit que non, il pourrait toujours voir ses enfants. Mais il est resté bloqué...


Je suis épuisée, tiraillée, et paumée.... Il me reste plus qu'à trouver le courage de partir.. parce que de toute façon, rien ne changera et ce sera toujours le même cycle infernal : "je suis le roi du monde, elle, je vais la détruire, elle doit faire comme je dis et les enfants aussi" puis la phase "je suis qu'une ******, je vous rends tous malheureux, je vais me supprimer...."


désolée pour la tirade....


Bonne soirée à tous


Minnie67

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #6 le: 12 octobre 2016 à 13:36:34 »
J'ai le meme problème que vous. Avec l'âge, mon conjoint est de plus en plus mal (bipolaire non diagnostiqué)... Je ne supporte plus ses crises, nerveusement je n'en peux plus !!! J'en souffre énormément, mon fils aussi,nos proches aussi, on n'a plus d'amis... Auriez vous des solutions à me donner. Je suis au bout du rouleau

framboise

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 6
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #7 le: 20 octobre 2016 à 13:16:04 »
Bonjour Minie67,


Oh que je partage votre souffrance et votre désarroi. Car le souci, c'est que nos conjoints sont dans le déni. Nous ne sommes que spectateur et victime de cette situation.


J'ai découvert, il y a peu de temps ce site consacré aux proches vivant avec des personnes ayant des troubles bipolaires. J'y ai trouvé beaucoup d'informations mais également un peu de réconfort en me rendant compte que non, ce n'est pas moi le problème.


Voici le lien https://coborder.wordpress.com/


Entre temps, je me suis rendue compte que mon conjoint n'est pas vraiment bipolaire mais plutôt borderline. Les phases d'europhie voir minimes sont assez rares en ce qui le concerne


Je vous souhaite beaucoup de courage et la seule chose que je puisse vous conseiller c'est de prendre du recul et de vous protéger


Bonne journée

Nico62

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #8 le: 15 novembre 2016 à 10:28:02 »
Bonjour,
Je suis nouveau sur ce site et n'est pas l'habitude de parler sur des forums.. je me présentes j'ai 27 ans je suis avec ma femme depuis 2ans et demi qui avaient un premier enfant que j'élève comme la mienne et une petite fille de 1an et demi qui est la nôtre.. depuis quelque mois je vis l'enfer ma femme est devenu bipolaire fait une grosse dépression et à la maladie de Basedow.. jusque là jarivais à tout supporter gérer les enfant la maison les tâches de tout les jours mais je commence à me pommer la femme que j'aime est devenu navet pardon du terme elle dort toutes la journée il y a plus de discussions ne s'occupe plus de rien du tout je suis comme seul avec mes filles elle est dans cette saleté de maladie ne contrôle plus ses paroles fait et geste .. ne se lave plus elle a deja fait plusieurs tentatives de suicide ke j'ai empêcher sauf deux ou elle a fini à lhosto.. elle est suivi par psychologue et psychiatres et à fait plusieurs sejour plus ou moins longt 1mois et demi ,2 ou3 semaines à l'hôpital psychiatrique je ne sais plus comment l'aider comment surmonter tout sa je suis livrer à moi même triste et malheur des idée de partir commencent à mefleurer mais quel homme serais-je si je la laisser seul avec sa première..un monstre et un s**o...elle n'a rien demandé tout se que je voulais ceter d'offrir tout se q'un homme peut offrir à sa bien aimer être père et être heureux en famille souder .. pardon de vous déranger ..

Géraldine01

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 35
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #9 le: 18 novembre 2016 à 15:05:17 »
Bonjour Nico 62,

Votre témoignage est très émouvant ...
Avez-vous pu discuter avec les professionnels de santé qui suivent votre femme ?

Je comprends la situation, vous êtes entre deux eaux. 1. Laisser votre femme seule, pour que vous, vous puissiez vous reconstruire et être heureux 2. Rester auprès de votre femme pour la soutenir, au risque de finir malheureux ...

Courage en tout cas,
Le mieux étant de voir avec les médecins si elle peut être traité, et combien de temps ça va prendre pour trouver le "meilleur traitement"

Belle journée,

Noomie

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 5
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #10 le: 22 février 2017 à 16:32:57 »
Bonjour a tous,
Je suis nouvelle sur ce forum, et vos message m'ont touché. Je tenait a dire que les personnes bipolaire ne sont pas toutes dans le déni. Moi j'ai quitté mon conjoint car j'étais consciente de ma bipolarité, je veux m'en sortir quitte a avoir un traitement a vie ,juste pour vivre et construire une famille. Je précise que j'ai 30 ans et j'ai été diagnostiquer bipolaire il y a 7ans,cependant j'en souffre depuis l'enfance et ceci s'aggrave lors du moindre échecs ou anxiété. Cela fait 2 ans que j'enchaîne les problèmes de santé du a mon angoisse perpétuel, je ne peux toujours pas retravaillé.
Mes histoires d'amour se sont difficilement fini, j'avais besoin de me retrouver seule ..je me sentait étouffé par mon conjoint, juste parce que je déprimé surtout angoissé par la vie. Je pense qu'on a besoin de ces moments là, pour se retrouvé soi même, se remettre en question . chaque personnes est différentes mais du temps au temps. Et si vous souffrait ,dites vous que lui souffres encore plus,car nos sentiments sont décupler.. Se quitté pour mieux se retrouvé ,c'est bien aussi.
Vous pouvez toujours proposé une CMP a votre conjoint, pour être suivi et diagnostiquer car il y a différents séclaircie bipolarité.
Ceci dis encore faut-il le vouloir, c'est un grand pas et une prise de conscience difficile a accepté.
J'espère vous avoir éclaircie.
Noémie

Noémie

Noomie

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 5
  • Popularité : +0/-0
Re : Le quitter mais peur du suicide
« Réponse #11 le: 22 février 2017 à 23:47:05 »
Certains témoignage m'aide a y voir plus clair sur cette maladie. Merci.
Ceci dis on a chacun notre caractère aussi. Car quand je lis '' je pleure,il ne me réconfort pas'' perso j'avais le même et pourtant j'avais perdue ma mère .
Il ne faut pas oublié le '' vrai'' de la personne ,au delà de la maladie. .
Courage a vous! Et votre conjoint!

Noomie

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 5
  • Popularité : +0/-0
Vie de couple et bipolarité
« Réponse #12 le: 22 février 2017 à 23:52:17 »
Bonsoir,
Que pensez vous de la vie de couple et la bipolarité ? Est possible de construire et avoir une vie de famille'' normale'' ? Please.
Merci pour vos réponses.


question
Parler du suicide

Démarré par Modérateur

5 Réponses
7406 Vues
Dernier message 02 septembre 2015 à 15:58:48
par santé-sur-le-net
xx
Citation bipolaire heureuse, mais je n'ai pas l'auteur.

Démarré par Aurora

2 Réponses
1471 Vues
Dernier message 08 mai 2017 à 11:53:59
par Aurora
xx
Je touche l’AAH mais Je souhaiterais vivre plus confortablement

Démarré par paul859

0 Réponses
582 Vues
Dernier message 24 décembre 2018 à 15:52:33
par paul859
xx
Le suicide de mon bo frère et ma soeur bipolaire

Démarré par Julie75000

9 Réponses
3136 Vues
Dernier message 30 mai 2017 à 13:45:16
par Aurora
xx
Je connais ma maladie mais je n'arrive pas tout gérer

Démarré par missfashy

4 Réponses
2712 Vues
Dernier message 12 septembre 2018 à 20:36:21
par missfashy