Auteur Sujet: Ou en parler ? A qui ?  (Lu 11669 fois)

inestimable

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Ou en parler ? A qui ?
« le: 30 mai 2015 à 02:32:34 »
Bonjour,
J'ai les symptomes des troubles bipolaires, et je sais pas vers qui me tourner, j'ai moins de 18 ans et je ne peux pas me payer un psy. Un centre "écoute de jeune" a fermé dans ma ville, je n'ai pas d'endroit o me confier..

santé-sur-le-net

  • Professionnel de santé
  • Membre averti
  • ***
  • Messages: 68
  • Popularité : +2/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #1 le: 01 juin 2015 à 14:51:48 »
Bonjour inestimable,

Le forum est réservé aux plus de 18 ans ( voir La Charte du Forum).
Néanmoins, pour répondre à votre question, voici des informations qui pourront vous aider:

Le ministère de la santé a crée le Fil santé jeune, pour des jeunes qui souhaitent poser des questions sur leur santé de façon anonyme.
- Voici le site internet: http://www.portail-sante-jeunes.fr/inpes-maletre.html

Par ailleurs, votre ville ou une ville proche dispose sans doute d'un Centre Médico-Psychologique ( CMP): vous pourrez y trouver des professionnels de santé à votre écoute qui vous recevront gratuitement.
Pour connaitre le CMP le plus proche de chez vous, vous pouvez téléphoner au fil santé jeune:
32 24 (7j/7, de 8h à minuit, appel gratuit depuis un poste fixe)
 ou 01 44 93 30 74 (coût d’une communication ordinaire depuis un portable)

J'espère que ces informations vous seront utiles.

Cordialement,
Le modérateur


Gaspard

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #2 le: 30 juin 2015 à 18:54:30 »
Bonjours, âgé de 51 ans je reçois  le diagnostique de mes médecins comme un coup de marteau.
Bien que quelques années me sépare du cas de ce jeune homme je suis dans la même situation que lui. Après une année 2014 catastrophique, je suis en incapacité de travail depuis  6 mois et je ne vous parle pas du reste.On attend de moi des solutions que je ne trouve pas, c'est extrêmement pénible.J'ai tenté de prendre contact avec des organismes dont on m a dit qu'ils pourrait m aider sans résultat , et ce d 'autant plus que la saison des vacances est la.J ai l' impression que l on ne prend pas reelement la mesure de ce qui m arrive.Bref je reste isolé dans ma bulle, j aurai besoin d'un coaching rapproché pour espérer m'en sortir, par ou commencer , quoi faire.........?

eliane74

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 21
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #3 le: 02 juillet 2015 à 14:41:40 »
Bonjour Gaspard,

On dit souvent que la pose du diagnostic est le début pour aller mieux. Je comprends le choc, mon fils est bipolaire et non seulement c'était dur pour lui d'admettre qu'il avait cette maladie mais aussi pour nous, il y a un désarroi indéniable, qui dure un certain temps, donc ne soyez pas trop dur avec vous-même de ne pas avoir les ressources pour faire face à ce qui vous tombe dessus. Ensuite, je crois qu'il est très important d'être suivi très régulièrement par un psy qui pourra vous aider ou vous apaiser un peu.
courage.

piyou

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 25
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #4 le: 03 juillet 2015 à 17:44:05 »
Gaspard,

est-ce que vous êtes suivi quand même par un psychiatre? Il faut insister auprès du CMP de votre ville s'il n'y a pas d'association disponible, je sais que c'est dur mais vous avez raison de vouloir être accompagné c'est la meilleure démarche!

Gaspard

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #5 le: 22 juillet 2015 à 21:37:25 »
peut on parler de suivi une fois tout les deux mois?
 

eliane74

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 21
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #6 le: 23 juillet 2015 à 12:00:52 »
Je comprends mieux ce que vous disiez dans votre premier post, deux fois par mois c'est pas grand chose... au temps où mon fils était très suivi il allait une fois par semaine voir le psychiatre, parce que la maladie est dure à vivre et les épisodes de dépression laissent des traces très longtemps, vous etes suivi en CMP?

piyou

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 25
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #7 le: 24 juillet 2015 à 16:37:04 »
c'est vrai que ça ne fait pas beaucoup 1 fois / 2 mois. Est-ce que vous avez un psy dans un CMP? ou un psy en ville?


Gaspard

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #8 le: 06 août 2015 à 18:25:22 »
Il y a effectivement des spys , depuis le debut de l 'année avec tous les problèmes de santé et de travail , entre les controles cpam, les rdv spy, les visites chez le généraliste, entre temps un accidents domestique avec une visite aux urgences, avec une prime bonus a la médecine du  travail; je crois j en suis a une 15 zaine de praticiens.
Autant vous dire que ca me saoule.Sauf le respect que je vous doit ne sachant pas qui vous etes. Pour etre honnete j commence a avoir du mal avec eux, déjà que ca pas été evident de reconnaitre mon etat. En début d année on m a diagnostiqué une hémochromatose ,ce qui n a en rien amélioré la situation,j ai failli cassé la gueule a mon toubib( je n ai jamais levé la main sur qui que se soit ).J en suis pas fier.

linansuya

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #9 le: 06 août 2015 à 21:20:53 »
Bonsoir,
Il est important de transmettre ces expériences de vie à ce sujet, nous en parlons encore trop peu...
Suis moi-même bipolaire, ma mère l'était. Suis stabilisée depuis 6 ans et toujours bien sûr suivie!!Cela m'a pris beaucoup de temps et surtout beaucoup d'énergie...Suis aujourd'hui ravie de pouvoir vous faire partager mes expériences que j'ai mis par écrit !
Vous n'y trouverez pas de réponse mais j'espère un peu de baume au coeur...Mon livre est disponible sur le catalogue de TheBookEdition.com:
Titre: 'Explosions'
Auteur: A.Vargas
Sur ce site, vous pourrez vous procurer mon livre en format électronique ou en version papier.

Bonne soirée. Adeline Vargas

eliane74

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 21
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #10 le: 07 août 2015 à 16:58:30 »
Gaspard, je peux vous comprendre, c'est vrai que beaucoup de gens bipolaires sont confondus avec des depressifs et donc ça retarde d'autant plus le diagnostic, j'ai eu la chance de tomber sur un bon psychiatre pour mon fils mais avant ça, des questions et peu de réponses: c'est l'adolescence ça va passer, il va se calmer, c'est son caractère...mais au final j'estime avoir eu de la chance de ne pas avoir eu à trop attendre le diagnostic.

joce

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #11 le: 01 septembre 2015 à 23:03:07 »

Bonjour, ma fille de dix neuf ans a été diagnostiquée bipolaire il y presque deux ans. Elle est sous traitement mais s vie est devenue le parcours du combattant. Un jour ca va et l'autre non. Elle veut poursuivre ses études. C'est assez dur pour elle mais je la soutient. Je voudrais entrer en contact avec d'autres parents qui sont dans la même situation que moi. Il y a des jours ou je me dis qu'elle ne sera jamais heureuse et ca me fait un mal de chien. C'est très difficile aussi avec mon compagnon qui a du mal à comprendre et critique souvent mais ne se renseigne pas et fait un blocage. Voilà si d'autres parents sont dans le même cas j'aimerais beaucoup qu 'ils me contactent. Merci

piyou

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 25
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #12 le: 02 septembre 2015 à 15:47:51 »
Bonjour,
C'est très bien que vous souteniez votre fille dans ces études, je sais à quel point c'est difficile et qu'il faut s'accrocher mais l'avenir en vaut le coup, de ne pas être tout le temps dans la maladie c'est important aussi. Bon courage!

Skilipa

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +0/-0
Sos d une bipolaire
« Réponse #13 le: 30 septembre 2015 à 00:09:28 »
Bonjour
J ai été diagnostiqué bipolaire à l âge de 19 ans,  maintenant j ai 23ans et depuis 4 ans j allternais sans arrêt des épisodes mixtes , dépression sévère l hiver et manie pendant l été,  et vous ne pouvez imaginer tout les dégâts de ma manie sur ma vie professionnelle,  personnelle et sociale. . Cette année c est la première fois que je n ai pas eu d épisode maniaque car je n ai pas arrêté le traitement mais contrairement à ça , ça fait presque 9 mois que je suis down,  je dors beaucoup,  je mange beaucoup et g pris bcp de poids , 88kg pour 1m64 .. et ce n est pas tout,  g totalement perdu le sens de la communication je suis devenu renfermé et rallenti physiquement et mentalement,  comme si mon cerveau est bloqué car g perdu toutes mes facultés intellectuelle ou du moins c est ce que je ressens. . Je voudrais tant être stabilisé et je ne sais pas si je devais changer de médecin traitant pour y remédier, de plus avec le traitement prescrit j ai eu un arrêt de règles pendant plus que 6 mois ainsi qu une grande chute de cheveux.  Je ne sais plus quoi faire. Merci de me donner quelques conseils
Cordialement.

eliane74

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 21
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #14 le: 30 septembre 2015 à 13:35:32 »
Bonjour,

J'ai un fils bipolaire alors je comprends votre état de démoralisation, trouver le bon traitement est tellement long et les effets secondaires sont tellement pénibles qu'ils s'ajoutent à la maladie. Mais je vous assure que même si c'est dur, il faut s'accrocher parce que trouver le bon traitelment et ensuite le bon dosage ça prend du temps, mais on y arrive. Mon fils a dû arrêté ces études, un temps car c'était trop dur à gérer maismaintenant il a pu trouver une formation courte qui lui convient mieux, ensuite son état est stabilisé mais il y a toujours les effets secondaires à gérer. C'est très injuste, mais vos capacités mentales et intellectuelles sont toujours là, et quand votre état physique sera stabilisé vous pourrez aussi refaire des choses que vous aimez et penser à de futurs projets. La vie, heureusement , ne s'arrête pas avec un diagnostic.
courage, courage

piyou

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 25
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #15 le: 02 octobre 2015 à 11:53:29 »
Skilipa,

Surtout parlez en avec votre médecin pour qu'il puisse éventuellement proposer une adaptation ds les doses, parce qu'au final vous llaez trouver le bon dosage, c'est dur, je sais mais accroches toi parce que t'es jeune, et c'est super que tu es pu etre prise en charge si tôt, eliane74 a raison, tes capacités intellectuelles sont toujours là, c'est un phénomène bien connu, on voit son cerveau se ramollir à cause des médocs mais ça va revenir! tiens bon!

Skilipa

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #16 le: 24 octobre 2015 à 08:45:29 »
Bonjour mes amis,
Je tiens sincèrement à vous remercier pour votre soutien,  cela m a bcp apaisé lorsque j étais dans tout mes états, mais maintenant je me sens bcp mieux grâce à dieu,  c est vrai que g changé un médicament qui a régularisé mon sommeil,  mais ma motivation est devenu tellement grande pour rattraper le temps perdu. . G commencé un régime il y a presque une semaine,  je suis plus déterminé à gérer mon temps positivement que je me suis même inscrite à une Bibliothèque,  sans parler du fait que je ressent la présence de mes facultés intellectuelles d une manière stable,  je communique avec aisance dieu sois loué,  mais il y a toujours cette tristesse que je trouve normal après la prise de conscience que g perdu 4 ans de ma vie et qui démontre que je ne suis pas entrain de devenir maniaque.. Je me sens enfin stabilisé , ni mélancolique et bloqué , ni hyper active et euphorique,  mais plutôt active et rationelle. . Je me sens enfin libre et avec l espoir de tout rattraper et d avoir un avenir meilleur. . :)

piyou

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 25
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #17 le: 26 octobre 2015 à 11:41:38 »
Skilipa,

Je suis content pour toi! c'est super !! C'est jamais facile, tous les témoignages le disent, et souvent on se focalisent sur les témoignages négatifs, mais il y a aussi des gens qui arrivent à être stabilisés, il faut rester vigilant, biensur, mais il y a des solutions. C'est super pour toi!! Bravo à toi de t'être accroché pour aller mieux!!

eliane74

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 21
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #18 le: 27 octobre 2015 à 15:30:58 »
Bravo skilipa, c'est une superbe nouvelle. C'est une maladie difficile mais on peut quand même apprendre à vivre avec et à la dépasser, mille fois bravo à vous!

Skilipa

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #19 le: 27 octobre 2015 à 22:18:23 »
Je vous remercie sincèrement Piyou et eliyane74 pour votre aimable attention ainsi que votre soutien moral. . C grâce à des gens comme vous qu on peut tenir le coup dans des situations difficiles et pouvoir ainsi les surpasser avec ardeur et courage. . Dieu sois loué je suis devenu une personne très calme,  posé et qui ne parle que par sagesse, car je sens que cette expérience m a fait mûrir car je sens que g 30 ans alors que je n ai que 23ans .. :) bref tout ça pour vous dire qu il ne faut jamais perdre espoir dans la vie kelk sois les conditions. Encore merci pour votre soutien mes amis :)
Respectueusement.

eliane74

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 21
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #20 le: 28 octobre 2015 à 16:46:24 »
Merci skilipa, c'est très gentil. Et je crois que votre témoignage va pouvoir aider d'autres personnes en peine, qui viendrait se promener sur ce forum !

Skilipa

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #21 le: 28 octobre 2015 à 21:35:27 »
Eliane 74,
Oui je l espère sincèrement,  j aimerai beaucoup être une source d'inspiration pour la plupart des bipolaires en détresse,  car j avoue que cette maladie rend la vie plus compliquée qu elle ne l est. . Mon conseil pour la majorité qui souhaiteraient être stabilisé : n arrêtez jamais vos traitement,  essayer d être médecin de vous même en fesant des recherches approfondie sur la maladie ainsi que ses médoc,  et si jamais vous sentez que votre médecin traitant manque de foie en vous,  n hésitez pas à le changer .. Éloigner vous de tout ce qui es toxiques: Drogues alcool cigarettes.. et intéressez vous plutôt au développement personnel comme la Pnl ( programmation neuro-linguistique ) en suivant des formations ou tout simplement grâce à la lecture .. N oubliez pas que vous êtes uniques dans le sens où vous avez des capacités cognitives plus élevés que la majorité des gens .. Gardez foie en Dieu en alimentant votre côté spirituel par la méditation ou la prière , car quelques sois nos religions , nous adorons un seul et unique Dieu :) Bon courage à tous et à toutes , bisouus

Aellyr

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #22 le: 10 novembre 2015 à 16:29:17 »
Bonjour,

Je suis très touchée par tout ce que je viens de lire et pour cause, je pense être passée à côté de ce dont je souffre. Ma vie a été régie par mes humeurs changeantes et je n'ai jamais compris pourquoi, j'ai cherché (analyses, psy etc etc),suis allée au bout de rien ou presque, j'ai déçu beaucoup de gens, amis, famille, conjoint.
Aujourd'hui j'entrevois un peu de lumières au travers de vos témoignages et des informations que j'ai recueillies. Je suis dans un énième état de grande mélancolie, tristesse, culpabilité. J'espère avoir un début de réponse malgré mes mauvaises pensées et ma grande fatigue physique et morale. Je ne sais plus par où commencer, j'aimerais de l'aide. Puis je consulter un médecin généraliste afin d'amorcer un processus d'un éventuel diagnostique ? Ou dois je me confronter à un psychiatre ? Où les deux ? Quoi qu'il en soit merci.

Skilipa

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #23 le: 11 novembre 2015 à 12:50:08 »
Ma chère Aellyr,
Je peux tout à fait comprendre ton état d âme actuel et je compati avec toi car je suis aussi passée par là. . Mélancolie,  profonde tristesse,  idées suicidaires,  de mort et d abandon total de la vie qui n a plus aucune signification et de goût. . Fatigue permanente,  refus d affronter les gens, de sortir,  et difficultés de faire les tâches quotidiennes les plus simples.  Tout est ralenti,  mouvement , concentration et motivation anéanti. . Bref on  peut dire qu a travers ce petit aperçu de cet état est vraiment invivable et profondément dur..
Donc, mon conseil à toi est de commencer tout d'abord à consulter un spécialiste * psychiatre* car c est le seul à pouvoir poser un bon diagnostique après quelque séances. . Mais je pense qu en plus de cela tu devrais savoir si t une vraie bipolaire ( qui alterne des épisodes de dépression et de manie ) et quand je dis manie c est l euphorie extrême et la joie total,  ou si t tout simplement une personne dépressive .. Mais dans les deux cas seul un psy pourrais t apporter 50% de la solution par une bonne médication .. et l autre 50% se reposeras sur toi, sur ta motivation et ta volonté qui t incite à vouloir t en sortir en employant des techniques de devloppement personnel que je me ferais une joie énorme de t expliquer après. . Mais tout d'abord commence par aller consulter un psychiatre c est très très important comme première étape,  et tiens moi au courant des nouveautés.  Je suis de tout coeur avec toi.
Bon courage
Cordialement.

Aellyr

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
Re : Ou en parler ? A qui ?
« Réponse #24 le: 11 novembre 2015 à 16:50:07 »
Merci beaucoup pour cette réponse Skilipa,

J'ai tellement de choses qui me traversent la tête que ton message m'aide vraiment à chasser certaines idées.
Je dois avouer que j'ai du mal à distinguer si les périodes d'euphorie le sont car j'ai l'impression que ce sont pendant ces moments que je me retrouve et que je suis moi même car j'ai le coup de fouet nécessaire pour envisager des projets et la motivation pour faire tout ce que je n'arrive pas à faire habituellement.. Bref, dès demain je vais prendre rendez vous avec un psychiatre comme tu me l'as conseillé. J'appréhende un peu mais je pense que si j'arrive à franchir cette étape j'y verrais plus clair et pourrais réorganiser mes pensées et identifier ce mal être. Ce qui est pour moi à l'heure actuel l'objectif principal.
Merci encore de m'avoir lu, c'est très important pour moi et je te félicite d'ailleurs pour ta force et ton parcours.


question
Parler du suicide

Démarré par Modérateur

5 Réponses
7878 Vues
Dernier message 02 septembre 2015 à 15:58:48
par santé-sur-le-net
question
help. est il bipolaire? comment lui en parler?

Démarré par duranpo

5 Réponses
3086 Vues
Dernier message 05 février 2017 à 16:05:23
par Djp