Auteur Sujet: Présentation  (Lu 1567 fois)

Aurora

  • Membre expert
  • ****
  • Messages: 201
  • Popularité : +13/-0
Présentation
« le: 16 décembre 2016 à 17:46:41 »
J'ai besoin de vous parler aujourd'hui, j'ai déjà fait mon premier post dans le fil "bipolaire au travail".

J'ai 26 ans, je suis de Loire Atlantique. Je suis au chômage hyper régulièrement (11 mois par an).

A 15 ans, j'ai commencé à boire férocement. D'après mon psy, cela prouve que je couvais déjà la maladie.

Puis s'en est suivi une dépression jusqu'à mes 23 ans. J'ai essayé quasiment tous les thymorégulateurs existants et antidépresseurs et anxiolytiques.

J'ai déménagé beaucoup, j'ai donc vu environ 11 psy en ne trouvant pas ma tasse de thé 9 fois.

J'ai toujours fait 49kg pour 1m70. Depuis 2013, j'ai été après 4 mois d'hospi enfin stabilisée, avec notamment lamictal (étant de nature très dépressive), tercian, anafranil et j'en passe. Aujourd'hui, je suis un peu stabilisée, mais je fais 90 kg et me deteste.

Je prends désormais du lamictal et xeroquel.

J'ai changé de psy il y a deux mois et je le regrette amèrement.

Mon nouveau psy est imbu de lui même et traite mon compagnon, qui est tout ce qui me reste sur terre, de parasite car il ne travaille pas et a des problèmes d'alcoolisme, comme moi.

Au chômage tous les deux, nous sommes empris de notre routine et je supporte de moins en moins ma vie.

J'ai eu besoin de me livrer.

PS : diagnostiquée bipo à mes 19 ans mais ne l'ai pas cru avant mes 23 ans.

-Meursault-

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 4
  • Popularité : +0/-0
Re : Présentation
« Réponse #1 le: 28 décembre 2016 à 00:58:31 »
Bonsoir Aurora,

J' ai 35 ans, diagnostiqué depuis quelques années, je ne suis toujours pas stabilisé. Ma vie sociale, affective et professionnelle et plus que chaotique et s’emplit de vide un peu plus que les années passent . Je ne vais pas m' étendre sur le sujet. Je suis en phase dépressive l' asthénie et l' apathie me bouffe la vie. J 'ai eu de gros problèmes avec l'alcool. Je ne bois plus depuis 16 mois et, même si quelquefois l' ivresse me manque je fais avec. L' alcool joue un rôle important dans l'accentuation de la dépression et des douleurs morales. Il faut faire un break de quelques mois avec abstinence totale. Pour ton compagnon tu es seule juge, si il t'entraine vers le bas ou vers le haut. Dit à ton psy que tu as pris en compte son conseil et qu'il est inutile de revenir sur le sujet. Il y a peut être un fond de vérité mais c'est pas à lui d'en juger. N hésite pas à en changer si vraiment le courant ne passe pas. Tu es stabilisée tu sais quel traitement te convient donc tu peux prendre contact avec un autre. Je vais terminer sur un encouragement , tu es encore jeune 26 ans, quelques kilos en trop certes, mais stabilisé. Si tu n'as pas de comorbidité rien ne t'empêche de foncer. Petits objectifs l'un après l'autre, tu peux encore changer ton avenir professionnel, suivre une formation, stopper les addictions, faire du sport, perdre du poids et commencer la trentaine sereinement, sache simplement que le temps passe vite et que plus tu attends pour te prendre en main et plus c'est dur             


smiley
presentation et question

Démarré par floflo1988

2 Réponses
1865 Vues
Dernier message 18 décembre 2016 à 13:59:52
par floflo1988