Auteur Sujet: Temoignage d'un bipolaire heureux  (Lu 8813 fois)

br4dy

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +1/-0
Temoignage d'un bipolaire heureux
« le: 08 septembre 2017 à 05:00:46 »
Bonjour tout le monde !

Je souhaiterai poster un “petit” message d'espoir pour les personnes touchées par la bipolarité et qui ont du mal à s’en sortir.

Cela fait maintenant deux ans que j'ai été diagnostiqué bipolaire et je suis content de pouvoir dire que cela ne m'empêche plus à présent d'être un homme heureux dans ma vie, ce qui a été loin d'être le cas jusqu’alors.

La première chose que j'ai faite quand j'ai appris que j'étais bipolaire est que me suis renseigné un maximum en lisant presque tous les livres sur le sujet ainsi que beaucoup de documents  disponibles sur internet.

Il est important d’essayer de comprendre comment fonctionne les choses. C’est la raison pour laquelle je m'intéresse à beaucoup de domaines en général, telles que la philosophie par exemple.

- La vacuité et l’impermanence -

Selon moi, et selon les bouddhistes notamment, les choses n’existent pas par elles-mêmes mais la vie, l’univers, sont un ensemble de choses en constante relation les unes avec les autres. C’est ce que l’on pourrait appeler l’impermanence et la vacuité. C’est à dire que tout bouge, tout est en perpétuel mouvement et que rien n’existe en soi si ce n’est un grand Tout general. Je dis cela car cette notion permet de faire relativiser beaucoup de choses, notamment quand la souffrance est présente. Il est en effet un peu moins compliqué d’accepter la souffrance quand on comprend que nous n’existons pas en soi.

- Accepter les choses telles qu’elles sont -

L’acceptation est justement une autre activité dont je souhaiterai parler. Selon de nombreuses personnes telles que Eckhart Tolle par exemple, la plus grande part de la souffrance que nous ressentons vient de la non acceptation des choses. Accepter les choses devient alors un exercice philosophique et therapeutique a part entiere car l’acceptation n’est pas affaire de pensée mais plutôt d’action concrète et d'entraînement. Accepter les choses est un travail à plein temps qui nécessite beaucoup de volonté et de persévérance mais, au final, les fruits récoltés en valent largement la peine.

- Parler de ses problèmes à quelqu’un peut faire beaucoup de bien -

Une autre chose que j’ai apprise au fil du temps et qui peut paraître aussi simpliste que les précédentes est que parler aux autres de ses problèmes quand on souffre peut être un incroyable remède.

Qu’il s’agisse de parler à un proche, a un psy ou même partager sa souffrance a des inconnus sur un forum internet par exemple, cela peut être d’une grande aide pour apporter un peu de lumière dans l'obscurité de la souffrance.

Personnellement, j’ai une tendance naturelle à me refermer sur moi même lorsque je souffre ; notamment car j’ai peur pas d'embêter les autres avec mes problèmes. Grave erreur! Premièrement car cela n'embête jamais personne de pouvoir réellement aider quelqu’un qui souffre. Et, deuxièmement, car parler peut faire beaucoup de bien.

- Bien choisir son psychiatre -

Le choix d’un psychiatre avec lequel j’ai un bon feeling est pour moi un facteur important de réussite dans ma vie de bipolaire.

Au début, j’avais pris le premier venu et je me suis rendu compte que ce n'était pas une bonne idée. Il ne s’agissait pas d’un mauvais psychiatre mais je ne me sentais pas à l’aise avec lui.

Du coup, je suis allé en voir plusieurs avant d’en trouver un qui me corresponde et avec qui je me sens totalement en confiance.

- Essayer de trouver un bon traitement médicamenteux -

Cela peut prendre plusieurs mois voire plusieures années avant de trouver un bon équilibre dans un traitement médicamenteux.

Pour ma part, il s’agit d’un peu de l'abilify et d’effexor que je prend quotidiennement.

Mais je sais qu’il n’y a pas de formule miracle et que je pourrais être amené à changer de traitement au cours des prochaines années.

Le tout est d’essayer de travailler au mieux avec son psychiatre pour trouver ce qui nous correspond.

- La psycho-éducation -

La psychoéducation est pour moi le fait de bien se renseigner sur la bipolarité et de s’auto-éduquer pour savoir quelles sont les choses a faire ou à éviter pour aller le mieux possible.

Il y a un très bon livre sur le sujet qui s’intitule “Manuel de psychoéducation - Troubles bipolaires” de Gay et Colombani.

Dans ce livre se trouvent des explications complètes ainsi que des fiches très utiles.

On y apprend des choses simples et importantes telles que le fait d’avoir une bonne hygiène de vie : se lever et se coucher à heures fixesavoir des contacts sociaux régulierspratiquer de temps en temps une activité sportiveetc.

Les fiches permettent d'établir un suivi dans le temps et de noter par exemple au quotidien notre état d'éventuelles dépression ou excitation.

Je suis heureux de dire que cela fait plus de deux ans que je tiens ces fiches à jour et voir l'évolution de celles ci au fur et à mesure du temps procure un sentiment très intéressant.

Le livre explique aussi qu’il est utile d’avoir des stratégies à mettre en place en cas de problème mineur ou bien de crise majeure.

- En cas de problème mineur -

Quand je me sens un peu moins bien, un peu déprimé par exemple, je met en place une stratégie que j’ai trouvé dans un livre qui s’intitule “The Miracle Morning”.

Il s’agit dans ces cas de me réveiller environ une heure plus tôt le matin pour faire des choses que je ne prend d’habitude pas le temps de faire :faire du sport (20 minutes)méditer (1 minute)me fixer par écrit des buts dans la vie (10 minutes)faire un exercice de visualisation de ces buts (10 minutes)lire (10 minutes)tenir un journal personnel (10 minutes)

- En cas de crise -

En cas de sentiment important de dépression, ma stratégie consiste à prendre rendez vous le plus rapidement avec mon psychiatre pour lui faire part de ma souffrance, ce qui se révèle être assez efficace.

J’ai la chance d’avoir un psychiatre compréhensif qui peut me prendre en consultation dans des délais assez courts. C’est une chance mais si tel n’avait pas été le cas, j’aurais mis en place une méthode différente mais tout aussi valable.

Si mon psychiatre n’est pas disponible, ma stratégie est alors de parler de mes sentiments dépressifs à une personne proche de moi en qui j’ai confiance.

- Conclusion -

J'espère que ce texte sera utile aux personnes bipolaires qui souffrent, que cela leur apportera quelques conseils pour moins souffrir, notamment les personnes qui se sentent un peu perdues quand elles apprennent leur diagnostic.

A bientôt et bon courage !!
« Modifié: 08 septembre 2017 à 05:05:23 par br4dy »

Dl

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #1 le: 02 juillet 2018 à 00:05:00 »
Bonjour Br4dy

Je viens de m'inscrire sur ce forum et je tenais à vous remercier pour ce message d'espoir.
Je cherche des témoignages comme le votre, positifs, mais je ne peux remarquer qu'ils sont plus que rares...
Je viens d'apprendre que mon compagnon de vie, depuis 1 an maintenant,  est bipolaire.  Je l'ai découvert car il a eu une crise maniaque assez forte il y a quelques jours et est actuellement hospitalisé depuis 1 semaine maintenant.  Je me renseigne donc sur cette maladie , étant remplie de questions en tous genres mais surtout d'interrogation sur un avenir commun possible.  Merci encore pour votre témoignage qui donne de l'espoir.

Lointaine

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #2 le: 24 février 2019 à 11:45:36 »
Merci bipolaire heureux , je fais également ce chemin , sauf que je suis seule dans un pays lointain et sans psychiatre donc je m’informe sur certain médicaments qui peuvent m’aider car je suis bipolaire également
Et lâché par tous .je tiens a démontrer que malgré mon handicap , j’adore la vie .

Bipo

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #3 le: 28 février 2019 à 06:55:22 »
Bipolaire diagnostiqué à 53 ans, ma femme n’a pas été à la hauteur pendant toutes les années précédent le diagnostic. Elle a certes beaucoup souffert psychologiqument mais elle n’a jamais eu d’empathie ni de soutien pour moi.  Un mois après le diagnostic elle m’a quitté et s’est trouvé un amant avec qui elle souhaite refaire sa vie. Même mes enfants n’ont pas eu un seul mot de soutien à mon égard. J’ai été lâché par tout le monde. Je me retrouve donc  presque complètement seul. Seuls quelques amis, chrétiens comme moi (je tiens à le préciser) me soutiennent dans mes épreuves. Avec cette maladie on est perçu comme fou et dangereux, c’est ce qui crée le vide autour de soi. Mais grâce à la médication je vais plutôt bien mais il faut se réinventer et surtout accepter sa maladie

Mapsie

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #4 le: 01 mars 2019 à 08:02:56 »
Bonjour Bi -polaire heureux !
Deux choses ont retenu mon attention
- le fait que vous vous soyez dénommé ainsi
- le fait que vous ayez "osé" affirmer que vous êtes chrétien et que cela semble revêtir de l'importance pour vous ! ( et c'est pareil pour moi)
Après de longues années difficiles avec - forcément des alternances de périodes- j'ai eu la chance de rencontrer mon compagnon qui m'épaule dans les périodes difficiles.
Je ne puis que prier pour que vous viviez la même chose et c'est ce que je vous souhaite de tout coeur.
Soyez béni..
Marie

Bipolaireog

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 6
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #5 le: 22 mai 2019 à 21:26:14 »
Hello c'est vrais que votre message et plein d'espoir

loic114939

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 14
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #6 le: 04 juin 2019 à 23:14:05 »
Merci beaucoup ! Cela fait du bien de savoir que l on peut être heureux et bipolaire.

maman de Said

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 9
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #7 le: 07 juin 2019 à 02:04:48 »
votre message est rempli d espoir de d AMOUR
MERCI

Pascal Chiron

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux: il faut y croire !
« Réponse #8 le: 13 juin 2019 à 18:57:13 »
Bonjour à tous,
J'ai 51 ans et je suis diagnostiqué bipolaire 1 depuis 6 ans. Je prends du lithium et du xeroquel. J'ai eu une vie de souffrance que j'ai essayé de rendre supportable en voyageant énormément dans de nombreux pays étrangers. J'ai appris plusieurs langues, en phase maniaque j'apprenais une langue en deux mois. J'ai été marié trois fois et j'ai quatre enfants. J'ai eu des dizaines de maîtresses. J'ai aussi consommé toutes les drogues de façon excessive pendant 34 ans. Bref une vie assez typique de bipolaire. Ce qui me sauve, outre le traitement médicamenteux, c'est pour moi aussi ma foi chrétienne qui m'a miraculeusement donné la force d'arrêter tout seul et sans aide la consommation d'alcool, de tabac et de toutes les drogues. Maintenant je m'attaque à mon hypersexualité et je me bats pour réussir un jour à vivre dans la chasteté et l'abstinence sexuelle, même si ça semble impossible pour l'instant. L'arrêt des toxiques semblait lui aussi impossible. Tout le monde se moquait de moi en me voyant prier. Et j'ai réussi ! Rien n'est impossible à celui qui croit. Un jour une psychiatre m'a dit: "Peut importe que Dieu existe ou pas. Ce qui compte c'est que quand on y croit ça marche." Eh bien moi j'y crois et ça marche ! Je vous souhaite à tous un bon voyage vers la stabilisation et une vie normale et heureuse !
Pascal Chiron.

maman de Said

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 9
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #9 le: 13 juin 2019 à 22:32:31 »
Bonsoir Pascal
Je suis tout à fait d'accord avec toi
Quand on y croit... Ça marche
Que le Bon Dieu vous facilite le plus dure...
Méditer bcp et ne laisser pas les désir et passions prendre le dessus de votre ego vous y arriverez in chaa Allah

BipoBorder

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 8
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #10 le: 25 septembre 2019 à 13:40:46 »
Ça donne espoir de voir des gens heureux et stabiliser mais ce que j’aimerais savoir c’est est ce qu’ils nous est possible à nous les bipolaires de construire une vie de couple saine et heureuse? Avoir des enfants, eux aussi heureux et des amis... en soit une vie normal, certains d’entre vous ont ils eut des relations amoureuses non toxiques et heureuses avec le travail et les médicaments?

J’ai fait beaucoup de mal à mon entourage depuis 2 ans de maladie et Ts je me rattrape tous les jours mais ils n’ont plus foi en moi et c’est difficile de garder courage,
J’étais très malade faute de mes 8 traitements différents j’ai tout arrêté depuis 2 mois même la psychotherapie et vais bcq mieux depuis, ma vie a un semblant de normalité et c’est ce qui me fait aller mieux

loic114939

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 14
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #11 le: 25 septembre 2019 à 19:12:32 »
Bonjour, j ai vécu des épisodes difficiles dans ma vie et une stabilité depuis plusieurs mois pour la première fois en 9 ans. J ai pu arrêter pratiquement les 20  cachets que je prenais par jour (bipolaire type 2). Il me reste uniquement 1 lamictal et rien d autres. Je pense que pour diminuer nos traitements faut vraiment coopérer avec le corps médical et parler beaucoup. J ai pu constater dans mon expérience qu il existe des moyens pour stabiliser son humeur ou être normal. J ai beaucoup lu sur les sujets psy et je prends un peu de toutes les études scientifiques pour m aider. Je pratique souvent la relaxation, la méditation avec la respiration, la visualisation, la marche. J essaie de voir les personnes non toxiques de la famille ou de quelques amis. J évite les personnes qui jugent ou j prends du recul, je ne cherche plus à  être compris par les autres et j accepte mes difficultés,  j accepte petit à petit mon corps. J ai pu reprendre le travail après 8 mois d arrêt pour me poser, me reprendre en main, me remettre en question sans jugement et apprendre à m aimer tel que je suis. La régularité de la prise des médicaments et la prise à heure fixe est très important ainsi que les trois repas par jour pas trop copieux et le sommeil surtout à  heure régulière. Pour ma part je me couche vers 22h envirobs pour un réveil vers 7h. Je m impose des rythmes qui me procure un bien-être et d être bien dans mon quotidien, ni fatigué ni trop énergique. Pour éviter les rechute, étant en rqth, j ai vu avec le médecin du travail pour 15 h par semaine de travail, (je suis dans le commerce la finance pour.dire que tout est possible) et cela me convient amplement, ni trop, ni pas assez. Faut pas trop s écouter. Je pense qu il faut éviter de sortir très souvent  très tard, avec des heures décalées, de l alcool , prise de médicaments décalés. Je fais en sorte d avoir une hygiène de vie et voir les psy régulièrement (psychiatre, psychologue) etc... je suis pour que l on prennne plus de Rdv avec psy que pas assez car comme cela dès que l on sent une rechute c est plus facile de la traiter. Si Je peux, je conseille les aides alternatives tels que des soins (ce qui fait du bien) de temps en temps pour pas se ruiner cela peut-être un soin du visage, un spa. Les sorties seul ou accompagné comme un pic nic au bord de l eau, un ciné, une sortie dans la nature, le parc, le jardinage... n importe quoi, mais faut s accorder du temps pour soi, se ressourcer. Pas besoin de voyage à tout va ou de chercher à dépenser absolument perso c est pas mon but dans la vie. Les meilleurs moments que j ai passé dans ma vie c était en toute simplicité. Je pense que le lien social est très important aussi par le travail ou les associations, le sport, les clubs ou les activités créatifs... Mon gros point faible c est sûrement le lien social hors travail que j ai du mal à créer. Je pense que les excès sont dangereux. Après j écoute mon entourage  qui me dit quand je vais trop loin. Voilà mon expérience.

BipoBorder

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 8
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #12 le: 25 septembre 2019 à 22:05:29 »
Merci beaucoup loïc pour tes conseils

Angel

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #13 le: 05 octobre 2019 à 16:01:18 »
Merci pour votre témoignage. J ai  été diagnostiqué bipolaire depuis le début de l année. J ai beaucoup souffert. J ai fait plusieurs bouffées délirantes. Aujourd'hui je suis sous thymorégulateur. Je pratique le taï Chi.  Maintenant je suis posé. Mon autourage à du mal à me reconnaître. Ma femme en particulier que je tiens à remercier. Mais c'est vrai que c'est un combat quotidien.

Mitch

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #14 le: 07 octobre 2019 à 20:49:59 »
Bonjour Angel vous dîtes avoir été diagnostiqué  depuis le début de l'année. Pourriez-vous m'éclairer  de ce qui vous a amener a consulter. SVP Mon homme souffre j'aimerais continuer a  le soutenir. 

Angel

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
Re : Temoignage d'un bipolaire heureux
« Réponse #15 le: 07 octobre 2019 à 21:57:47 »
En fait. J ai fait 3 grosses bouffées délirantes dont une il y a deux ans. La premiere à 19 ans.  J ai parlé de mes soupçons à mon médecin en décembre  2018. Il m a dit que les symptômes pouvaient s assimiler à la bipolarité mais que seul un psychiatre pouvait le diagnostiquer. Ce qu il a fait. Cela m a énormément soulagé. Je pouvais enfin expliquer mon comportement. Avec des trés hauts et des trés bas. Aujourd'hui, je suis sous thymorégulateurs. Ma femme me trouve changé. Même trop. Je suis très posé. Très relaxé.  Elle dit que je souris trop.
Si vous avez des doutes sur votre conjoint je vous conseIlle d en parler sans attendre avec un psychiatre qui pourra établir un diagnostic. En tout  cas bon courage à vous.  Je suis admiratif des conjoints de bipolaire pour leur patience et leurs dévouement.
« Modifié: 07 octobre 2019 à 22:03:15 par Angel »


xx
Témoignage conjoint bipolaire

Démarré par RV62

2 Réponses
2519 Vues
Dernier message 13 mai 2018 à 09:47:40
par RV62
xx
TEMOIGNAGE

Démarré par aurelieaug

0 Réponses
854 Vues
Dernier message 27 mai 2019 à 19:08:27
par aurelieaug
xx
témoignage

Démarré par csi

0 Réponses
3928 Vues
Dernier message 06 mars 2018 à 03:44:02
par csi
xx
Temoignage bipolarite

Démarré par Sandra 130781

16 Réponses
7628 Vues
Dernier message 01 décembre 2016 à 12:58:03
par Max666
lamp
Recherche témoignage

Démarré par Administrateur

1 Réponses
1475 Vues
Dernier message 20 juin 2019 à 06:27:14
par 676179607