Auteur Sujet: texte ancien que j'ai écris : manuel de la bipolarité  (Lu 1470 fois)

Aurora

  • Membre expert
  • ****
  • Messages: 201
  • Popularité : +13/-0
texte ancien que j'ai écris : manuel de la bipolarité
« le: 22 juin 2017 à 09:37:56 »
Un texte ancien, peut-être à actualiser que j'avais écris, mon point de vue personnel :

Désolée pour la mise en page dégradant le titre, je n'arrive le copié collé
[size=1.953rem]Bipolaire on lit que c'est un effet de mode.Peut-être même une ode.Une ode à la folie,Aux langues qui se délient.Mais comment faire comprendre ,que c'est une vraie maladie,Dont beaucoup se parent,Même si ce n'est pas vrai,Quand d'autres s'égarent,Ceux pour qui le fait est vrai.[/size][/size]
[size=1.953rem]Être réellement bipolaire n'est pas un effet de mode, NON ![/size][/font]
[/size][size=1.953rem]Et oui, les périodes hautes : l'épicurisme par excellence, le fric qui tombe des poches pour monter sur des hauteurs de tour d'Ivoire, l'ivresse sans avoir bu une goutte d'alcool, la drogue du bonheur, l'adrénaline d'être en vie, la sensation de confiance en soi et l'amour à l'humanité. L'on cause, l'on se donne en spectacle mais qu'importe : on est heureux. [/size]
[/size][size=1.953rem]Et oui, les périodes basses : se sentir désastreux, être glauque à l'intérieur et à l'extérieur, ne plus aimer que rester dans le noir, dans le lit de souffrances indélébiles. Être en plein ineffable de la vie et de ses maux. Ne plus parler à personne, voire seulement à se plaindre, quand on en a encore la force. Et vouloir parfois mourir, vouloir se pourrir, se faire du mal, à douleur animale.[/size]
[/size][size=1.953rem]Et oui, les périodes mixtes : se sentir tout puissant et parfaitement malheureux à la fois, s'exciter du café comme une puce tout en songeant à se défaire de sa vie, boire un peu trop pour espérer monter haut, boire un peu trop et finalement pleurer. Se taillader parfois pour sentir la vie et combattre la douleur, dans toute cette inconcevabilité. Se sentir mort et plein de vie à la fois. Risquer sa vie.[/size]
[/size][size=1.953rem]Et oui, les périodes de stabilité : n'être ni trop heureux, ni trop malheureux. Juste être en fluctuations normales comme tous les non bipolaires. Mais...prendre des kg, beaucoup de kg à cause des traitements (en moyenne 30 à 40kg), ne plus pouvoir parfois travailler à cause de crises d'angoisses qui restent insurmontables, du manque de concentration et d'attention liées à la fatigue d'une médication lourde...[/size]
[/size][size=1.953rem]Trop aimer la vie, détester la vie, osciller d'autant c'est...[/size]
[/size][size=1.953rem]Faire de grands projets, pour ensuite tout assassiner.[/size]
[/size][size=1.953rem]Que je ne lise plus, qu'être bipolaire est une mode. Les symptômes existent, les patients ne les ont inventé.[/size]
[/size][size=1.953rem]La preuve me concernant, j'ai été diagnostiquée bipolaire et n'y ait pas cru pendant cinq ans. Je ne voyais pas que je faisais des montées anormales, je ne voyais que la détresse de la dépression. Une vraie dépression, pas un blues éphémère. Je n'y ai pas cru très longtemps, Non, je n'en faisais pas l'apologie d'une mode. Mais maintenant est bien décrété que je le suis, je l'assume et dément tous ceux qui peuvent dire que la bipolarité n'est qu'une popularité.[/size][/font][/color][/size][/color]


xx
Texte que j'ai écrit sur la bipolarité

Démarré par Aurora

0 Réponses
1913 Vues
Dernier message 28 mars 2017 à 17:02:45
par Aurora
xx
texte que je viens d'écrire : la douleur contre la douceur

Démarré par Aurora

0 Réponses
1393 Vues
Dernier message 22 juin 2017 à 09:35:34
par Aurora
xx
Accepter sa bipolarité

Démarré par Chacha

16 Réponses
7782 Vues
Dernier message 31 décembre 2016 à 17:20:51
par leanj
exclamation
Bipolarité ? Non, Tripolarité !

Démarré par Max666

0 Réponses
2719 Vues
Dernier message 07 juillet 2017 à 12:27:26
par Max666
xx
bipolarité et thermalisme

Démarré par tatouille65

0 Réponses
2305 Vues
Dernier message 18 mars 2015 à 23:24:37
par tatouille65