Auteur Sujet: Travail et bipolarité  (Lu 3858 fois)

durfer

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Travail et bipolarité
« le: 21 septembre 2016 à 05:39:41 »
Bonjour,

Je suis nouvelle sur ce forum :) J'ai 36 ans, mariée, deux enfants Après un parcours professionnel chaotique, j'ai démissionné de mon dernier travail il y a 6 ans. (coup de tête en phase dépressive) Aujourd'hui, je manque de confiance en moi et ne sais pas, plus ce que je voudrais comme travail, je doute fort de mes capacités. Même si je suis bac +3, ma maladie m'empêche trouver un travail, d'avoir des amis. Est-ce que vous ressentez cela?
Merci

delfe87

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 18
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #1 le: 21 septembre 2016 à 10:42:01 »
Bonjour,
Je suis moi aussi bipolaire, j'ai 30 ans et j'ai arrêté de travailler il y a 2 ans, sur un coup de tête en phase maniaque, je n'arrivais plus à tout gérer les enfants petits, la maison, le travail, une formation que je suivais et qui m'a beaucoup remué, bref j'ai tout arrêté je me retrouve mère au foyer, alors que j'étais infirmière et je me sens inutile maintenant que mes enfants vont à l'école et en même temps j'ai tellement perdu confiance en moi que je me sens incapable de retravailler, je pense à une reconversion mais dans quoi ? je ne vois pas trop et j'ai peur de tout; du regard des autres, faut il que je parle de ma maladie à l'employeur lors de l'embauche? Je suis stabilisée depuis plus d'un an mais j'ai l'impression de ne pas posséder toutes mes fonctions cognitives. Je me dévalorise énormément, du fait de mon éducation je pense plus que de la maladie mais c'est très difficile à vivre, seules deux de mes amies me comprennent, alors oui je vous comprends et cela rassure un peu de voir qu'on n' est pas tout seul dans cette galère!
Bon courage et ne perdez pas espoir, la confiance en soi ça se travaille

bastien

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #2 le: 21 septembre 2016 à 11:35:02 »
êtres  bipolaire  c est  êtres sensible   fais  en  une force  moi  la maladie ma rendu plus créatif  et  j en parle  souvent  sans aucune honte   on vie très bien    la bipolarité  un traitement  et surtout  ce faire suivre dans la phase de descente  et  quand je vais mal j en parle

bastien

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #3 le: 21 septembre 2016 à 11:38:15 »
et  j ai perdu  mon travail pour une reconversion interprété  en langue   des signe

bastien

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 7
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #4 le: 21 septembre 2016 à 11:39:36 »
moi la maladie a changer ma vie  en mieux  malgré  quelque  humeur que  je gere

Steferlane

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #5 le: 21 septembre 2016 à 21:29:59 »
Bonsoir,

Je suis bipolaire depuis ma majorité, dépistée tardivement avec parcours chaotique, mais stabilisée depuis 2009 par thymo-régulateurs et thérapies.
Je suis enseignante, en Congé Longue Durée depuis + de 3 ans et la dernière expertise du comité départemental semble vouloir me diriger vers une retraite anticipée pour invalidité.
En mars 2013, j'ai demandé reclassement professionnel administratif, mais l'avis médical s'y oppose.
Je laisse donc ce message sur ce forum, afin de savoir si par hasard, d'autres collègues enseignants, ou toutes autres personnes, dans public ou privé, s'est retrouvés dans une telle situation.
Je fais des démarches, mais je refuse de cesser de travailler, étant encore parfaitement apte à bosser à seulement 47 ans.
Merci beaucoup d'avance de vos réponses !!

Noomie

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 6
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #6 le: 22 février 2017 à 19:19:35 »
Bonjour,
Quand est il de votre reconversion ?? Je suis dans un cas similaire. Je vous explique ma situation. J'ai 30ans et je suis embauché depuis 5 ans en aide a domicile. J'enchaine les arrêt depuis 2ans pour infections et maux de dos du a ma bipolarité. Hors Ia médecine du travail me dis qu'il n'y a pas de reclassement possible, donc un futur licenciement pour inaptitude ...
Où en êtes vous ?
Noémie

Moogly

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 13
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #7 le: 11 mars 2017 à 16:43:55 »
Il faut aménager vous horaires de travail et pour ça il faut passer par la MDPH qui vous fera une reconnaissance en qualité de travailleur handicapé ce qui vous permettra de travailler dans n'importe quel poste et vous pourrez ainsi travailler sont trop de problèmes pour ça il faut aller à la MDPH donc retirer un dossier ça prend environ un an le temps de la réponse mais surtout pas vous faire licencier enfin c'est mon conseil

Julie136547

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 3
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #8 le: 20 mars 2017 à 21:52:54 »
Bonsoir Durfer! J'ai également démissionné d'un poste à haute responsabilité! J'ai mis une bonne année à décider de ce que je voulais vraiment faire! J'ai décidé de reprendre des études afin de m'orienter vers une nouvelle voie professionnelle! Depuis ton post de septembre, ou en es-tu? Peut être as tu pris une nouvelle décision depuis? Courage à toi

Moogly

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 13
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #9 le: 20 mars 2017 à 22:03:41 »
 j'ai connu cette et à toute ma vie il n'y a que depuis que je suis sous lithium que je peux dire que je vis avant je survis aujourd'hui je suis heureuse de vivre je suis aussi sous abilify je pense que ton traitement n'est pas forcément adapté car j'étais mal quand j'étais sous dépakote et sous xeroquel je ne sais pas quel est ton traitement si tu veux parler je suis dispo bisous

lou mouche

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #10 le: 21 mars 2017 à 21:29:40 »
bonsoirs, j'ai connu sa également et je le vis toujours, entéré dans mon lit pendant des mois avec des changement d'humeur, des trouble alimentaire et des éccès de bouffe. toujours mélancolique, j'aime créé, déssiné, écrire, je crois en dieu est c'est ce qui me fait survivre un peux mais me fait  beaucoup souffrir aussi...  toujours dépressif, trop sensible, c'est très dur chaque jour je n'arrive pas a me battre, je rechute tout le temp...je suis épuisé, je n'arrive pas  a en sortir ect... mon année scolaire étais catastrophique... car je n'aime pas la pétagogie scolaire, Mais je n'est pas laché et j'ai pus m'en sortir. J'espère un jour guérir de sa.  :'(

Maya.92

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #11 le: 23 mars 2017 à 09:27:49 »
Bonjour à tous,

J'avais un poste à hautes responsabilités. La maladie m'a mise en difficulté car j'ai perdu beaucoup en capacité de travail et de concentration. Je me suis orientée vers la MDPH.
Ce n'est qu'avec la RQTH que mon employeur a pris mon problème au sérieux et m'a proposé un poste, certes moins valorisant (je n'encadre plus) mais il est beaucoup moins stressant.
Je ne voulais pas arrêter de travailler, alors, j'ai accepté de rétrograder, avec une perte financière importante mais c'était essentiel pour moi de rester active. Je vois un psychiatre chaque semaine qui m'aide à accepter cette situation.
Bises

Aurora

  • Membre expert
  • ****
  • Messages: 218
  • Popularité : +13/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #12 le: 23 mars 2017 à 18:41:17 »
Bonjour.

Hélas je n'ai pas de posivité non plus dans message...

J'ai fait avec excellence des études d'économies puis de ressources humaines pendant 4 ans ( mentions très bien ). Puis j'ai passé le bac+5. C'est là que j'ai tout foutu en l'air notamment à mon alternance en ayant des cycles rapides, (m'habillant parfois en dévergondée on va dire, sortir toutes les 5min fumer, au lieu de travailler passer dans tous les bureaux discuter avec tout le personnel de vie perso ; d'autres fois en zombie sans rien faire, ou alcoolisée -et j'ai eu de la chance de pas me faire virer, c'est tolérance 0 dans une centrale nucléaire). De septembre à avril j'ai fait bonne vigure, après que tout est devenu limite. En avril, je fais pars à mon chef de la bipolarité, je fais même un vertige en lui disant. Je lui dis car je suis trop mal. Résultat, arrêt maladie direct. Cet arrêt profitable ? bof rester au lit dans le noir sans manger ni se laver 24h/24 7j/7. Puis je suis retournée en entreprise, et c'est là que j'ai fais toutes mes conneries. En plus j'avais un poste à responsabilité, où je devais suivre tous les jours mes dossiers, ils ont donc été hyper longtemps sans suivi. En juin, je craque à fond, = hôpital psychiatrique pendant quatre mois. Résultat, mon contrat qui finissait fin septembre... Je n'y suis jamais retournée... Après septembre on m'avait promis ensuite un CDD de 6 mois pour une mission lourde (effectuer les élections des représentants du personnel). Bien sûr, on m'a supprimé direct cette promesse. Mon chef, venait me voir toutes les semaines à l'hosto, il était adorable, pour moi un second père. J'avais besoin de lui, mais je lui ai pourri la vie. Mon contrat s'est fini il y a quatre ans, je le mail tous les mois mais là maintenant c'est fini il ne me répond plus du tout. Le pire que j'ai fait dans cette entreprise (bipolaire oblige), j'ai envoyé un roman que je commençais qui parlait de toute ma vie, de suicide, d'un trauma, de viol... Et je l'ai envoyé à la moitié de la boite. A part mon chef, plus personne ne m'a jamais parlé.
Dans le même temps comme j'étais en alternance j'avais mes études. Je n'ai pu travailler de l'année. Je ne faisais aucun effort dans les projets de groupe laissant mes camardes dans la ******, et ayant les lauriets de la note qu'ils avaient eux même travaillé. Puis j'ai du faire du rattrapage puisque hôpital. J'ai eu 0 à mes partiels. On m'a mis 10 à mon mémoire pour ne pas me faire éliminer, il faisait 20 pages au lieu de 80 demandé. L'on m'a dit franchement : l'on vous donne votre diplôme. On ne m'a jamais parlé, mes camarades, pendant un an. Aucun ami, jamais, ajd encore moins.

Ensuite, devenue active octobre 2013, je ne trouvais rien dans les ressources humaines dans ma nouvelle ville. J'ai donc fait : LIDL, 3 jrs et je suis partie. Assistante administrative 3 jours et je me suis fait licenciée (parait il je n'arrivais pas à affranchir une lettre ou faire un scanner, bon c'était vrai), assistante d'une école primaire deux semaines (moi qui deteste les enfants), j'ai pris énormément de médicaments le dernier jour que j'effectuais, l'on m'a appelé les urgences. Enfin j'ai été en librairie...moi qui avait fait a comme job d'été toutes mes études adorant trop ce travail, j'ai tenu... 4 heures. A chaque fois je ne supportais pas d'appeler l'entreprise pour dire que je partais. Mon père a eu la charge de tous les appeler.
Aussi un inventaire de quatre heures, je suis partie au bout de deux heures. L'on m'a dit gentillement de prendre la sortie.

En 2016 j'ai enfin eu trois postes ressources humaines.

Premier poste : assistante RH à temps partiel (parfait pour moi), en CDI !!!! mon premier !!! J'ai tenu un mois (exceptionnel) à souffrir ma race. Puis je suis partie en courrant au bout d'un mois.

Deuxième poste : une mission de 3 semaines dans la paie, j'ai tenu deux semaines et suis partie en courrant.

Troisième poste : une mission de 6 mois, j'ai tenu deux semaines et suis partie en courrant.

Voici mon CV...
Ainsi, maintenant j'ai le choix de faire deux versions de mon CV.
L'un qui s'arrête en 2013, je ne risque donc pas de trouver, surtout que dans les ressources humaines les lois changent tous les ans, et que je n'ai rien appris.
L'un qui met les trois missions RH de 2016. Bien sûr les entreprises appellent les dernières entreprises, ces derniers me "tuent" donc je ne suis pas prise.

Là actuellement pas travaillé depuis septembre 2016.
Et moi qui était battante et postulais tous les jours depuis 2013 à des emplois ; je n'ai depuis plus fait aucune lettre de motivation, j'ai désormais peur panique de me faire appeler par une entreprise pour un entretien ou travailler.

Alors oui, j'ai la reconnaissance de travailleuse handicapée, mais mes médicaments me faisant perdre de plus en plus de mémoire, de plus en plus d'attention et concentration, et des attaques paniques de plus en plus forte.... Bien c'est mort pour retravailler un jour. L'on me redirige vers du bénévolat, là aussi jme suis faite jartée en entretien car j'avais l'air trop fébrile.

Pour supporter l'inactivité, je suis allée trois ans dans un Groupe d'Entraide Mutuel pour faire quelques activités, maintenant je n'arrive plus à y aller depuis un an.

Ainsi mes journées sont : télé, ordi.

Mon compagnon ne travaille non plus,

l'on vit de l'allocation adulté handicapé, sois pour moi 600 euros pour moi, enfin pour nous deux.

(normalement c'est 800 mais la CAF m'a contrôlé, et j'ai une dette de 4000 euros, parce que je n'ai pas déclaré des trucs ! l'argent que me versaient mes parents, je ne savais absolument pas qu'entre famille il fallait déclarer ! pffff ils ont même considérés comme pension alimentaire mes cadeaux de noel et d'anniversaire, super la CAF).

Voici mon propre parcours.
« Modifié: 23 mars 2017 à 18:54:46 par Aurora »

Inconnu

  • Membre averti
  • **
  • Messages: 74
  • Popularité : +2/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #13 le: 23 mars 2017 à 20:45:14 »
Bonsoir Aurora,


J'ai commencé à travaillé en 1996, j'étais en phase maniaque pendant près de 18 ans, je n'ai pas connu un seul moment de chômage, mais j'étais en exaltation durant 18 ans.


J'ai commencé en 1996, j'occupais 4 travail en même temps à temps partiel, je faisais 70 heures par semaine dont 10 heures de transport en commun par semaine, j'étais responsable reprographie et du parc informatique dans un établissement scolaire, opérateur de saisie pour un organisme de formation, secrétaire-comptable dans une paroisse et surveillant de cantine dans une école primaire. Mes journées se composaient comme ça :
- Secrétaire-comptable dans l'Ouest de Paris de 8h à 11h30,
- surveillant de cantine dans le Sud de Paris de 12h00 à 14h30
- Opérateur de saisie dans le Nord de Paris 15h00 à 17h00
- Responsable reprographie et du parc informatique de 18h à 20h00 et le samedi de 8h00 à 13h00
J'habitais au sud ouest de Paris.


Ensuite, j'ai occupé un poste de surveillant d'externat dans un lycée privé durant deux ans, d'abords 39h00 puis ensuite 35 heures, mais je restais souvent après la fin de ma journée pour continuer à travailler, mais j'avais demandé à ma hierarchie de faire des heures en plus sans contrepartie financière. ça à durée 2 ans, j'ai pété un cable, puis j'ai quitté Paris


Je suis devenu responsable d'internat dans un Lycée en province, mais le directeur m'avait embauché comme responsable d'internat avec les responsabilité du poste mais pas la paye et je bossais aussi le midi, du coup, un jour j'ai pété les plomb et je me suis barré.


Ensuite, j'ai pris une année sabbatique, je suis partie avec mon sac à dos, et je suis  partie à pieds un peu partout en France.


Enfin, j'ai travaillé sans interruption dans plusieurs boulot, dans la vente, comme surveillent, intérimaire dans plein de domaines, formateur bureautique et législation internet à des adultes demandeur d'emploi et des personnes qui sortaient de prison.


Sur le plan personnel j'ai failli me marier sur un coup de tête pour emmerder ma mère, heureusement je me suis déchiré mes deux chevilles, du coup mariage annulé, je me suis fait largué et j'ai rencontré 6 mois plus tard la femme avec qui je vie depuis maintenant 13 ans.


Ah j'oubliais, j'ai fait des études d'acteur chez actor studio à Paris, j'ai joué dans deux longs métrages, mais mes scènes coupées au montage, j'ai joué dans un court métrage et quelques pièces de théâtre.


J'ai un bac pro en comptabilité.


Je bosses depuis deux ans en pointillé avec ma femme, quand je suis en phase dépressive, comme en ce moment, je n'arrive pas à aller bosser.


Je vais tellement mal que demain je vois mon généraliste qui va surement m'orienter vers un psychiatre pour donner un diagnostic et un traitement.


je n'en peux plus.


Bon courage.
Cordialement
Inconnu

Maya.92

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #14 le: 29 mars 2017 à 15:39:43 »
Bonjour Aurora
Je travaille dans les RH, j'étais DRH avant de devenir chargée de mission.
J'encadrais 72 personnes...je te laisse imaginer la pagaille!
Moi aussi j'écris un livre très très affreux, je n'en parle qu'au psy pour ne pas effrayer mes proches.

J'ai un conseil à te donner.
Dans la fonction publique, il y a un mode de recrutement pour les RQTH, ça s'appelle BOE. L'avantage, c'est que tu es titularisée au bout d'un an mais surtout, c'est que ton employeur te recrute en connaissance de cause, il adapte ton poste, tes horaires, tes missions à ton handicap. Tu es suivie par le médecin de prévention.
C'est un bon compromis entre vie pro et bipo.
Bonne chance
Maya

Aurora

  • Membre expert
  • ****
  • Messages: 218
  • Popularité : +13/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #15 le: 29 mars 2017 à 18:29:31 »
coucou :)
une collègue rh :D
mais je n'ai jamais été DRH, juste assistante

Je suis suivie à CAP EMPLOI, et j'ai eu l'idée d'aller à une formation, le 24 avril prochain sur la fonction publique :) vous avez de l'intuition !!!

Aurora

  • Membre expert
  • ****
  • Messages: 218
  • Popularité : +13/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #16 le: 06 avril 2017 à 12:46:35 »
Et voilà... Je me remets à la recherche active de travail.

Avant le Xeroquel, à part la concentration et mémoire, je n'avais de troubles du langage et de l'écriture.

Depuis Xero même si on le supprime progressivement, je ne retrouve rien de mon orthographe, de ma grammaire et de ma cohérence d'expression.

J'ai eu un entretien téléphonique de pré-recrutement, limite si je pouvais en placer une : votre orthographe, vos incohérences, votre grammaire etc etc.....

Pourquoi m'appeler s'ils avaient déjà examiné cela ?

Un faux espoir, merci.

l

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #17 le: 25 avril 2017 à 11:36:39 »
Bonjour,


Je viens juste de trouver ce site. Je vais vous parler de mon cas personnel.


J'ai été diagnostiquée bipolaire, il y a plus de 10 ans après une tentative de suicide mais personne ne m'a prévenu de cette maladie. Je viens de l'apprendre en fin d'année 2015. Mon mari le savait sans doute.


Le problème est qu'il est décédé à l'heure actuelle et j'ai rencontré des problèmes dans mon entreprise dus à ma fragilité sentimentale et évidemment aux problèmes de cette maladie : bipolaire, on a des insomnies, des problèmes de concentration dès le début de l'après midi, on veut tout envoyé promené mais je n'ai jamais fait cela encore. La dépression est difficile à vivre quand on est seule.


En un mot, l'entreprise ne veut plus de moi au travail et m'a proposé une rupture conventionnelle mais à mon âge, 47 ans, aller a l'aventure, le chômage,  pour trouver un nouveau job ca ne vas pas être facile après une période de maladie, j'ai du mal à prendre cette  décision.


Je suis en arrêt maladie depuis plusieurs mois et le psychiatre me dit que je n'arriverais jamais à tourner la page tant que je reste liée à cette entreprise. Je voudrais savoir si quelqu'un a déjà connu cette situation et s'il pouvait me conseiller.


Au plaisir de vous lire

Zoun

  • Membre averti
  • **
  • Messages: 59
  • Popularité : +3/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #18 le: 25 avril 2017 à 17:59:17 »
J'ai lu tout à l'heure, je ne sais plus dans quel topic alors je réponds ici, qu'il fallait cesser d'être auto centrer.
Il me semble judicieux de faire la différence entre deux formes d'auto centrisme, l'une basé sur l'intérêt personnel l'autre sur l'impact de soi sur autrui. Autant je crache sur la première, autant la seconde me semble primordial. Encore plus pour nous, mentalement instable, qui pouvons faire grand tort à nos proches, être de soi et du mal que l'on peut faire mais aussi du bien.

Aurora

  • Membre expert
  • ****
  • Messages: 218
  • Popularité : +13/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #19 le: 05 mai 2017 à 12:57:07 »

je me suis enfin positionnée sur une offre d'emploi (expériences récentes : septembre 2016, trois contrats avec ruptures de période d'essai). IL FAUT QUE J Y ARRIVE !!!!!


-> Chargée de formation professionnelle continue, mon domaine préféré....


Là j'attends vraiment une réponse, je suis confiante sur mon parcours...

cathycat

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 1
  • Popularité : +0/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #20 le: 20 mai 2017 à 19:08:39 »
Bonjour,


Mon soucis est d'être en CDI depuis bientôt 6 ans dans la même entreprise
Burn out en décembre 2014 3 mois d'arrêt maladie et reprise ... je voulais être guérie !!
Rechute en juin 2016 et je suis encore en arrêt et là j'ai un régulateur d'humeur car toujours pas prête !
j'ai mis des mois à me détacher du stress et des angoisses liés à mon boulot mais en même temps je suis en centre d'appel !
je pense que j'ai toujours eu un fond dépressive depuis petite il y avait des raisons et là je prends tout en pleine face
Du coup je ne sais absolument pas où me situer ... je suis malade j'en ai pris conscience
j'ai toujours refusé les hospit pour les enfants
le boulot je pense qu'ils veulent se débarrasser de moi ... je leur coute cher
du coup j'ai regardé l'AAH / INVAL (j'attends une réponse pour reconnaissance RQTH et reconversion pro de leur part)


je ne sais pas qu'elle est la meilleure option pour moi


retravailler dans du stress impossible mais le monde du travail est fait ainsi
j'ai des idées mais celles ci ne seront t elle pas destructrices ?
je sais que plus on a de périodes dépressives ... plus on plonge .... je veux l'éviter mais pas me retrouver au chômage et virée pour inaptitude et incapable de chercher/trouver un boulot tout en étant malade ... c'est quelque chose que je ne peux comprendre
si vous avez des conseils
merci

Zoun

  • Membre averti
  • **
  • Messages: 59
  • Popularité : +3/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #21 le: 21 mai 2017 à 06:53:15 »
Hello,

Tu sembles être relativement légèrement dépressive, je ne dis pas dans la force, il n'est pas de petite depression. En revanche tes phases sont assez espacées. Peut être que quelque chose dans ton emploi a causé cette depression et que si l'environnement change pour être plus adapté à ton bonheur alors la depression ne resurgira pas.
Je sais que chercher un travail n'est pas chose aisée, mais ce n'est pas forcément le travail qui doit changer, peux être une relation nouvelle destrutrice ? Un nouveau collègue. Souvent la depression est une conséquence d'un vaincu, en tout cas il faut un déclencheur. Etre en un sens contaminé.
Pour ce qui est d'envisagé d'arreter de bosser, je pense que ce n'est jamais une bonne idée pour maintenir un contact social (à moins de famille nombreuse auquel cas c'est moins un problème)

Quelles sont les idées dont tu parles ?


En espérant aider
« Modifié: 21 mai 2017 à 19:51:59 par Zoun »

Aurora

  • Membre expert
  • ****
  • Messages: 218
  • Popularité : +13/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #22 le: 21 mai 2017 à 16:11:14 »
Je vais digresser comme je retrouve ce poste...


J'ai deux entretiens d'embauche demain.


Mon père a rigolé, n'y vas pas tu tiens jamais.
MERCI POUR LES ENCOURAGEMENTS !


Je les ferai quand même besoin de thunes même si je tiens que 3 jours, j'ai l'huissier de justice au c**

Zoun

  • Membre averti
  • **
  • Messages: 59
  • Popularité : +3/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #23 le: 21 mai 2017 à 19:52:43 »
Sympa le papa !
Bonne chance pour tes entretiens. Ne te prends pas trop la tête, c'est juste des entretiens et tu es capable du meilleur !

Aurora

  • Membre expert
  • ****
  • Messages: 218
  • Popularité : +13/-0
Re : Travail et bipolarité
« Réponse #24 le: 28 mai 2017 à 15:49:55 »
Zoun, je vais revenir ici discuter un peu avec toi :)


comment cela va toi ?


xx
bipolarité au travail

Démarré par imuh

32 Réponses
6051 Vues
Dernier message 22 février 2017 à 19:07:17
par Noomie
xx
Anxiété et travail

Démarré par Aurora

0 Réponses
703 Vues
Dernier message 10 mai 2017 à 15:00:58
par Aurora
xx
Trouble bipolaire au travail

Démarré par santé-sur-le-net

26 Réponses
8283 Vues
Dernier message 22 septembre 2016 à 09:38:45
par Sophie7591
xx
Travail de nuit : maintenir un poids de forme

Démarré par santé-sur-le-net

0 Réponses
817 Vues
Dernier message 04 mars 2015 à 13:34:11
par santé-sur-le-net
xx
Burn-out: quand le travail devient une maladie

Démarré par santé-sur-le-net

1 Réponses
1708 Vues
Dernier message 12 août 2016 à 12:07:20
par Estella