Auteur Sujet: virage sous antidépresseurs  (Lu 4183 fois)

lechat

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
virage sous antidépresseurs
« le: 02 mars 2015 à 16:57:58 »
Bonjour,
Je recherche des informations concernant les virages maniaques sous antidépresseur. Parle-t-on dans ce cas de bipolarité de type III?
Si une personne traitée pour dépression devient maniaque sous antidépresseur (pourtant couplé avec un neuroleptique) peut on en déduire qu'elle est atteinte d'un trouble bipolaire?
Merci pour vos réponses
« Modifié: 06 mars 2015 à 16:34:09 par lechat »

Nath2727

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 11
  • Popularité : +0/-0
Re : virage sous antidépresseurs
« Réponse #1 le: 21 juin 2015 à 14:52:08 »
Moi, C'est comme ça que j'ai été diagnostiquée, mais après il y a les consultations avec le Doc. Dans mon cas je suis type 3 effectivement.
Salut!

lechat

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 2
  • Popularité : +0/-0
Re : virage sous antidépresseurs
« Réponse #2 le: 23 juin 2015 à 08:24:06 »
merci nath2727 d'avoir répondu. Je suis interessée par plus d'infos si tu veux bien. As tu fait une dépression traitée uniquement par anti dépresseurs suivi d'un virage maniaque (au bout de combien de temps le virage)? Avais tu un neuroleptique couplé à l'anti dépresseur? Et quels types de traitement et  de soutien ont été proposés après le diagnostic? Est ce uniquement ce virage qui a permis de poser le diagnostic?  Merci pour ta réponse si tu as envie de le faire.

Nath2727

  • Nouveau venu
  • *
  • Messages: 11
  • Popularité : +0/-0
Re : virage sous antidépresseurs
« Réponse #3 le: 30 juin 2015 à 01:07:50 »
Salut Lechat,
Moi, j'ai commencé à dérailler en hypomanie. Mais comme je n'étais pas diagnostiquée à ce moment-la, je ne le savais pas. Je savais que quelque chose n'allais pas parce que je dormais très peu, genre 3 ou 4h par nuit, je trouvais que ma vie manquait de piquant alors que j'ai une vie assez trépidante, et que je faisais beaucoup de sport, comme de la course ou du vélo. Un jour je me suis fait 81km de vélo avec mon mari. Le soir je me suis couchée et je me suis réveillée en dépression sévère. Je pleurais beaucoup, sans savoir ce qui n'allait pas chez moi. Je me suis fais prescrire du Paxil. Au bout d'un mois environ, j'ai commencé un délire mystique, je voulais devenir none zen... Mais comme j'étais encore très triste, on a augmenté la dose et une semaine plus tard, j'ai commencé à rire, mais rire comme jamais, toute la journée et une partie de la nuit... Mon mari n'en pouvait plus après une semaine alors il m'a emmené chez le doc du sans rendez-vous. Lui m'a conseillé de me rendre au plus vite à l'urgence psychiatrique ou on m'a diagnostiqué bipolaire type 3 ou indéterminé. J'ai arrêté l'AD et une semaine plus tard, je retombais en dépression profonde. J'ai même fait des épisodes mixtes et des cycles ultra-rapide sur un 24h. Alors j'ai commencé le Séroquel, mais ça n'a pas très bien fonctionné. Comme je me sentais vraiment mal, j'ai décidé d'arrêter tout traitement: mauvaise idée... Depuis il s'est passé pas mal de choses, peut-être que ça ne t'intéressera pas. Pour ton info, le psychiatre a eu besoin de 20mn pour faire son diagnostic. Selon lui, je l'avais écrit dans le front...Nous avons fait la rétrospective de ma vie et on a pu constater les high et les down, c'était flagrant. J'ai fait ma première manie à 20 ans, sur les amphétamins que je prenais pour maigrir.J'espère avoir répondu à tes questions!
Bonne soirée!


xx
Sous Lithium & Zypadhera : Beaucoup de somnolences

Démarré par bee.bike

0 Réponses
2357 Vues
Dernier message 25 avril 2016 à 17:22:57
par bee.bike
xx
ESV, ESSV nombreuses, Akinésie apicale et Rehaussement tardif sous-endocardique

Démarré par Achloun

0 Réponses
664 Vues
Dernier message 24 août 2020 à 15:13:15
par Achloun
xx
Ma fille 14 ans traité sous depamide mais pas clairement diagnostiqué bipolaire

Démarré par Ce

2 Réponses
3588 Vues
Dernier message 07 juin 2019 à 01:59:08
par maman de Said